La notion d'action (karman) dans l'Inde classique : étude de texte choisis

par Étienne Osier-Laderman

Thèse de doctorat en Etudes indiennes et extrême-orientales

Sous la direction de Michel Hulin.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude de l'action (karman) dans les textes de l'Inde classique tente de montrer la diversité des genres littéraires: textes de rituel, d'épopée, de médecine, et de littérature. Le rite sacrificiel (Ṛgveda) est une donnée primordiale, qui accentue la fonction sociale et cosmique du karman. Avec le phénomène de l'intériorisation du sacrifice, le karman devient l'action bonne ou mauvaise. Le thème de la transmigration et du renoncement apparaissent avec le rapport au temps et à la mort. L'homme recherche alors le moyen de mettre un terme à ce cycle qui s'explique par la recherche du fruit de l'acte. La Bhagavadgita contient précisément une pensée de l'action désintéressée, fondée sur la «discipline » (yoga). La «discipline de la connaissance » et la « foi » couronnent la connaissance de Krisna comme dieu incarné. Ce texte sur l'action obéit a un ordre précis, dès les premiers chants de la Bhagavadgita. La médecine (Carakasaṃhitā) est une discipline spéciale. Elle englobe le karman dans une conception générale, avec notamment le thème des «buts de l'homme », mais l'aborde aussi à travers l'embryologie. La médecine adopte ainsi une visée anthropologique, qui l'amène à réfléchir sur la notion de destin (daiva). Le Kathâsaritsâgara de Somadeva illustre enfin dans le domaine littéraire le principe de l'incarnation. Il met en scène l'action humaine et le destin à travers son héros principal. Le karman engage ainsi une vision de la société et du monde, où chacun trouve une place fixée d'avance. Peut-on pour autant parler de liberté?

  • Titre traduit

    Studies on the action topic (karman) in Indian classicals texts


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 334 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 67 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4336

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2378
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.