Antiquité latine et décadence

par Marie-France David

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean de Palacio.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    La présente thèse, consacrée à l'engouement de la littérature fin-de-siècle pour l'antiquité latine dite décadente, commence par démontrer que la filiation s'impose des romans chrétiens des années 1850 aux « romans antiquisants » fin-de-siècle. Par ailleurs, la littérature chrétienne a contribué à la création de l'idée de décadence romaine. N'avait-elle pas besoin d'un constat de décadence préalable pour rendre nécessaire le renouveau chrétien? La thèse s'attache ensuite à la démarche rétroactive fin-de-siècle, qui part de la ruine et du fragment pour repenser l'antiquité menacée, avant sa destruction. Le troisième chapitre tente de cerner au plus près cet empire romain recréé par la décadence. Pour la fin du siècle, il se divise en deux entités : la cité d'une part, le césar de l'autre. Les empereurs décadents forment une sorte de famille naturaliste, au sein de laquelle se transmet la tare originelle qu'est l'empire. Focalisant l'attention sur Rome comprise comme un grand corps malade, nous établissons une topographie de l'organisme romain. Rome est en effet, pour la décadence, circonscrite à quelques lieux symboliques, comme le cirque. Le dernier chapitre est entièrement consacre à la question de l'écriture latinisante. Il s'ouvre sur une tentative de définition du « roman antique ». L'une des particularités de la fiction antiquisante décadente est le jeu avec les matériaux de l'écriture. Le latin lapidaire, pris pour modèle, finit par n'être plus que prétexte à une écriture hiéroglyphique, à la limite de l'illisibilité. En réalité, la langue latine à laquelle il est fait référence dans les écrits décadents n'est jamais intégrée. Quand elle n'est pas tronquée, elle est entachée de bassesse.

  • Titre traduit

    Roman Antiquity and "decadence"


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par H. Champion à Paris

Antiquité latine et décadence


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 799 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 358 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 840 DAV ant T.1
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 840 DAV ant T.2
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4440

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2563
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : Antiquité latine et décadence
  • Dans la collection : Romantisme et modernités , 38 , 1169-2944
  • Détails : 1 vol. (564 p.-[8] p. de pl.)
  • ISBN : 2-7453-0359-7
  • Annexes : Bibliogr. p. 537-549. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.