L'œuvre d'art totale comme horizon de la modernité aspirations à l'œuvre d'art totale et tentatives dans la seconde moitié du XIXe siècle : Wagner, Mallarmé, Rodin, Monet

par Julian Zugazagoitia

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Podgorny.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Lorsque l'humanité était essentiellement unie et proche du divin, elle pouvait envisager la réalisation d'une œuvre totale et transcendante. La construction de la tour de Babel reste l'exemple mythique de cette aspiration. C'est l'aspiration moderne à accomplir une œuvre d'ont la transcendance puisse actualiser l'absolu et transformer l'homme qu'explore cette thèse. La réalisation d'une œuvre d'art totale supposerait la synthèse parfaite des arts ou l'approfondissement radical d'une forme d'art en particulier pour arriver à son dépassement dans la source commune et absolu de l'art. Elle produirait une expérience esthétique proche de l'extase, où l'œuvre et tous les sens du sujet seraient en parfaites fusion et harmonie. Cette étude retrace brièvement la genèse de cette aspiration dans l'imaginaire biblique et classique jusqu'à son aboutissement dans l'univers de la cathédrale gothique. Ensuite l'exploration de la philosophie romantique allemande pose les jalons de l'avènement de la notion théorico-pratique de Gesamtkunstwerk par laquelle Wagner nomme cette quête de la modernité. Or l'analyse d'œuvres exemplaires de Wagner, Mallarmé, Rodin et Monet met en évidence que chaque tentative est unique et irréductible à une quelconque taxinomie. Il ressort que par-delà des différentes approches, disciplines, moyens et réalisations chacun des artistes étudiés se heurte à l'impossibilité d'atteindre ce haut idéal avoue ou latent. L'œuvre d'art totale ne peut donc être vécue que comme un horizon mouvant car chaque tentative de l'approcher éclaire son impossibilité même. Cet idéal inatteignable semble inscrit dans le destin de l'humanité depuis la brisure de l'unité essentielle de l'être illustrée par la chute de Babel.

  • Titre traduit

    The total work of art, horizon of modernity ? : aspirations and attempts towards the total work of art in the second half of the XIXth century


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 552 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 338 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4330

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2407
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.