Le jeu de l'argumentation en allemand et en francais

par Nathalie Schnitzer

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Paul Valentin.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Des peuples différents argumentent-ils différemment? Tel est le point de départ de cette thèse, qui étudie le jeu de l'argumentation en allemand et en français dans une perspective rhétorique et pragmatique. Le travail se compose de trois chapitres principaux. Le premier est théorique, les deux suivants sont consacrés à l'analyse de textes authentiques. Le premier chapitre comporte une réflexion sur l'image que les allemands et les français ont d'eux-mêmes et de leurs langues (1. 1), et met en garde contre la tentation de rapprocher langue et mentalités. Quelques aspects de la recherche en argumentation (1. 2 &. 1. 3) sont ensuite abordés. Un développement est consacré à la théorie de la traduction (1. 4). Le second chapitre s'appuie sur un corpus bilingue de textes journalistiques. Le jeu de l’argumentation et de la grammaire y est analysé à la lumière de trois phénomènes linguistiques: les temps (2. 2), la négation (2. 3), le discours rapporté (2. 4). Le troisième chapitre porte sur le jeu de l'interrogation et de l'argumentation sur la base d'un corpus de textes de théâtre. Apres un rappel de la distinction entre acte de question et forme interrogative (3. 2), les utilisations argumentatives de l'interrogation (3. 3) et de la question (3. 4) sont étudiées en détail. La conclusion met en avant les règles communes du jeu de l'argumentation en allemand et en français au-delà des différences structurelles et culturelles. Elle tire la conséquence que l'ancrage linguistique de l'argumentation n'est pas un facteur d'isolement des langues.

  • Titre traduit

    Argumentation techniques in German and French


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 334 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 210 ref.

Où se trouve cette thèse ?