L'organisme et la maladie chez Hegel

par Noëlle Lehoussine Meimaroglou

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Marquet.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'œuvre de Hegel traite systématiquement de tout, et même précisément du tout, et l'encyclopédie des sciences philosophiques est la présentation de ce système du savoir en son universalité. Ainsi y est-il traité de l'animal, du corps ou des maladies. Mais en quoi peut consister une considération philosophique des maladies ? Au sein du système, l'organisme animal est l'être capable de supporter sa contradiction entre l'universel et le singulier. La maladie, comme crise - nécessaire - de cette capacité, mérite toute l'attention que requiert un point crucial où se manifeste l'esprit du système hégélien. Là en effet, le syllogisme se présente dans son accomplissement. Dans la philosophie de la nature, Hegel, après avoir défini la maladie et critique le « parler-essence » comme les « considérations extérieures », commence par présenter les genres différents de la maladie, puis son développement, et enfin la guérison et les remèdes. Nous avons choisi de suivre cet ordre. Dans un premier moment, partant de la définition conceptuelle de la maladie, nous étudions la nosologie hégélienne, où comment il réduit le nombre des maladies à trois grands types : la nocivité comme déterminité universelle, les nocivités particulières, et les maladies de l'âme. Deuxièmement, dans le corps, le concept se développe temporellement en différents stades de la maladie. Enfin, le dernier stade de la maladie est sa guérison. Hegel y envisage aussi les différentes manières dont le médecin peut aider cette guérison : comment aider l'organisme à surmonter la maladie comme contradiction. Nous croyons avoir cerné la maladie dans le corps et que sa considération est contenue par la philosophie de la nature. Mais nous la voyons alors réapparaitre dans la langue, dans le culte et dans l'état où elle semble s'être transportée. Nous tentons donc, dans un troisième moment, d'éclairer l'usage « métaphorique » du terme de maladie, en logique, en religion et en politique.

  • Titre traduit

    The organism and the disease in Hegel's work


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 515 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 232 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4452

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2898
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.