Étude des bâtiments non cultuels des monastères paléochrétiens du Proche-Orient : étude des sources et des monuments

par Catherine Thirard

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Noël Duval.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'étude de l'organisation spatiale et architecturale des monastères paléochrétiens (IVe-VIIe siècles) des patriarcats d’Alexandrie, de Jérusalem et d’Antioche, passe par un rapprochement des données livrées par les sources textuelles, d'une part, et par l'archéologie, d'autre part. L'examen de quelques récits hagiographiques, et des règles basiliennes ou pakhomiennes, montre la diversité des modes de vie, allant de l'anachorétisme ou cénobitisme, abrites par les communautés monastiques du Proche-Orient paléochrétien. Un même monastère pouvait héberger, aussi bien, des moines vivant totalement ou partiellement en communauté, que des ascètes reclus en cellule. En revanche, les sites monastiques, ayant fait l'objet d'une étude archéologique, peuvent être classés en trois grands groupes : les « monastères aux bâtiments regroupés », les laures, dont les différentes composantes architecturales sont reliées en elles par un chemin, et les «colonies monastiques ». Ces derniers ensembles, de très grandes dimensions, étaient composés, à la fois, de «monastères aux bâtiments regroupé » et de laures. L'étude archéologique met en évidence les spécificités architecturales des bâtiments composant les monastères tels que le réfectoire, les cuisines ou encore les tours, alors que les textes, permettent parfois d'en comprendre l'usage.

  • Titre traduit

    Study of the lay buildings of the paleochristian monasteries in the near East : study of sources and monuments


  • Résumé

    The study of the spatial and architectural organization of the paleochristian monasteries (IVth-VIIth century’s a. D. ) Of the Alexandria patriarchate, the Jerusalem patriarchate and the Antioch patriarchate, necessitates comparison of indications given by texts and by archaeology. On the one hand, the analysis of some hagiographic accounts, and of the basilian and pachomian rules, shows the variety of the ways of life, from the anachoretic life to coenobitism, sheltered by the monastic communities of the paleochristian near east. The same monastery could lodge, at one and the same time monks living totally or partly with the community, or ascetics living in cells. On the other hand, the monastic sites which have been the subject of archaeological excavations, can be classified in three main groups: the + monasteries with grouped buildings;, the laures, the architectural components of which are linked by a path, and the + monastic towns ;. The last, of large dimensions shelter monasteries with grouped buildings and laures. Archaeological study shows the architectural elements of the monasteries' components, such as the refectories, the kitchens or even the towers, whereas the texts may help to understand their purpose.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [Atelier national de reproduction des thèses] à [Villeneuve-d'Ascq]

Étude des bâtiments non cultuels des monastères paléochrétiens du Proche-Orient : étude des sources et des monuments


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Institut français d'archéologie orientale à Le Caire

Survivance des sites monastiques paléochrétiens dans le Proche-Orient


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 340 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 599 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4203
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2358

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2116
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 2 publication s .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [Atelier national de reproduction des thèses] à [Villeneuve-d'Ascq]

Informations

  • Sous le titre : Étude des bâtiments non cultuels des monastères paléochrétiens du Proche-Orient : étude des sources et des monuments
  • Détails : 1 vol. (231, 107 p.)
  • Notes : Tirage à la demande par l'éditeur.
  • Annexes : Notes bibliogr. en bas de pages.- Bibliogr. p. 79-107

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Institut français d'archéologie orientale à Le Caire

Informations

  • Sous le titre : Survivance des sites monastiques paléochrétiens dans le Proche-Orient
  • Dans la collection : Bibliothèque d'études coptes , 20 , 1110-0001
  • Détails : 1 vol. (133 p.)
  • ISBN : 978-2-7247-0572-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [75]-97. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

  • null Étude des bâtiments non cultuels des monastères paléochrétiens du Proche-Orient : étude des sources et des monuments : cacher l(es) exemplaire(s)
  • 978-2-7247-0572-0 Survivance des sites monastiques paléochrétiens dans le Proche-Orient : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.