Le problème de la nation chez Bède le Vénérable

par Georges Tugène

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Jacques Fontaine.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'histoire ecclésiastique de Bède représente une source favorable à l'étude de l'état de la nation anglaise au VIIIe siècle et des idées de Bède sur la nation. Sur le premier point, on constate que la (relative) unité de culture contraste avec le morcellement politique en petits royaumes. Le facteur d'unification réside, bien plus que dans le pouvoir des rois, dans l'établissement d'une église unifiée centrée à Canterbury. La conscience nationale apparait partagée : à la loyauté envers la petite nation « heptarchique » et la grande nation anglaise, s'ajoutent parfois des sentiments d'appartenance à la britannia, et des sentiments de solidarité germanique. Du point de vue des idées, l'histoire ecclésiastique est informée par des concepts théologiques, élaborés dans les commentaires bibliques. Elle se distingue des autres histoires nationales de l'époque par son indifférence à l'égard du thème des origines : la nation anglaise est une communauté de destin. Destin jalonné par la conversion au christianisme, puis par la participation à la conversion des nations encore païennes. Elle est «ecclésiastique » dans un double sens : d'une part, la nation anglaise est perçue comme faisant partie de « l'église des nations », ecclesia gentium (catégorie propre à « l'histoire du salut » et projetée ici sur l'histoire manifeste). D'autre part, transformée par la conversion, la nation anglaise est invitée à devenir une « église du christ » par l'élévation morale de ses membres. On voit également apparaitre , dans l'histoire ecclésiastique comme dans les commentaires, une certaine défiance à l'égard du pouvoir politique, ainsi qu'une valorisation de la diversité culturelle du monde des nations par opposition à l'uniformité des empires. Ces tendances idéologiques trouvent des échos chez certains auteurs modernes, tels que Herder.

  • Titre traduit

    The problem of the nation in the work's of the Venerable Bede


  • Résumé

    Bede's ecclesiastical history may be used as a source for the study of the state of the English nation in the VIIIth century and of Bede’s ideas on the nation as well. As regards the first point, one is struck by the contrast between the (comparative) unity of speech and culture and the political division into small kingdoms. Unification is achieved not by royal power, but rather by the establishment of a unified church centered in Canterbury. National consciousness is made up of several strands. Feelings of loyalty are mainly directed to the small “heptarchic” kingdoms. But one finds expressions of loyalty to the “English nation”, to which one may add a sense of belonging to the island of Britannia and a sense of Germanic solidarity. As for the second point, the ecclesiastical history is informed by theological concepts worked out in the biblical commentaries of Bede and his predecessors. The theme of origins is hardly present: the English nation is founded on a sense of common, and Christian, destiny. Its history is “ecclesiastical” in a double sense: on the one hand, the English nation is perceived as being parts of the “church of nations”, the ecclesia gentium (a category pertaining to the “history of salvation”, and applied here to political history). On the other hand, the English nation is, once converted, called upon to become a “church of Christ”, through the moral elevation of its members. One also perceives, in the ecclesiastical history and in the commentaries, certain misgivings about political power and a predilection for the political diversity of the world of nations, as opposed to the uniformity of empires. These ideological tendencies are echoed in certain modern authors, such as Herder.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Institut d'études augustiniennes à Paris

L'idée de nation chez Bède le Vénérable


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 512 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 600 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4170

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1911
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Institut d'études augustiniennes à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'idée de nation chez Bède le Vénérable
  • Dans la collection : Collection des études augustiniennes , 37 , 1159-4888
  • Détails : 1 vol. (376 p.)
  • ISBN : 2-85121-184-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [341]-362. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.