Philosophie de la vision chez Maurice Merleau-Ponty

par Hiong-Sook Moon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Magnard.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    La philosophie de la vision est un projet du pluralisme dont le modèle ne se trouve pas seulement dans le monde de l'expression, mais aussi dans celui de la perception. L'étude du comportement et de la perception que Merleau-Ponty a effectuée au début de sa carrière philosophique révèle que le monde sensible porte déjà en lui la dialectique qui se confond avec la manière d'être de l'être, depuis des êtres inférieurs jusqu'aux êtres supérieurs. Afin d'établir la conception pluraliste du monde, Merleau-Ponty commence à creuser le monde sensible où se découvre la structure chiasmatique, c'est-à-dire la réversibilité, grâce à laquelle se convertit l'objet en sujet, le sujet en objet. La structure chiasmatique se manifeste en particulier dans l'expérience du corps propre, de l'être à la fois sensible et sentant. Disons que le chiasme des perspectives, déduit de celui du sensible, est ce qui constitue la philosophie de la vision laquelle s'oppose à la philosophie dogmatique. Dès lors, la vision ainsi que la perception est un champ ouvert, un champ infini de l'herméneutique. Cette idée qui caractérise la pensée de dernier Merleau-Ponty se traduit par la dialectique du visible et de l'invisible. Il y a là une ontologie qu'on appelle "l'ontologie du sensible". Respectant l'évolution de sa pensée qui consiste dans le passage de la phénoménologie a l'ontologie, nous tentons de trouver le motif central qui explicite les présupposés de la pensée. Il s'agit de l'approche spirituelle d'une herméneutique qui mesure la portée et le sens de la philosophie merleau-pontienne, de laquelle n'est toujours pas facile à saisir la véritable signification, à cause de l'emploi de termes théologiques qui obscurcit son intuition originelle. Ce faisant, nous nous efforçons de dégager le sens propre de ses idées parfois ambigües.

  • Titre traduit

    Merleau-Ponty or the philosophy of vision


  • Résumé

    The philosophy of vision is an essay on pluralism in which the model is found not only in the world of expression, but also in that of perception. The study on behavior and perception that Merleau-Ponty developed during the first part of his career as a philosopher reveals that realm of perception carries within itself the dialectic which confuses the way of being with the being itself, from inferior beings to superior beings. In order to establish a pluralistic conception of the world, Merleau-Ponty begins to pursue the perceptible world where a chiasmatic structure is discovered, which is to say the reversibility, as a result of converting the object into the subject, the subject and object. The chiasmatic structure is manifested particularly in the experience of the body itself, of the being at the same time perceptive and feeling. It could be said that the chiasmus of perspectives deduced from perceptivity is what constitutes the philosophy of vision which is opposed to the dogmatic philosophy. Consequently, the vision as well as the perception is an open field, an infinite field of hermeneutics. This idea which characterizes the thought of last Merleau-Ponty is translated by the dialectic of the visible and the invisible. There is here an ontology that is called that is called "the ontology of perception". Respecting the evolution of his thought which consists of the passage of phenomenology to ontology, we are attempting to find the central purpose which explains the prepositions of the thought. It concerns the spiritual approach of a hermeneutics which measures the range and the meaning of the merleau-pontian philosophy, of which its true meaning is not always easy to grasp, because of the use of theological terms which obscure its original intuition. In so doing, we endeavor to make clear the true meaning of his sometimes ambiguous ideas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 343 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 111 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4229

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1994
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.