La France et le problème de la sécurité européenne de 1953 à 1963

par Henri Assila

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Georges-Henri Soutou.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Le problème de la sécurité européenne tel qu'il est abordé dans cette thèse ne correspond nullement à la question de la sécurité de l’Europe. Par sécurité européenne il faut entendre dans cette recherche sécurité en Europe et plus précisément les différents plans qui furent présentés par l'est comme par l'ouest afin de favoriser ou d'entériner un équilibre après Yalta et Postdam. Dans ces plans il était essentiellement question de trois thèmes : l’Allemagne, le désarmement et les contacts est/ouest. La France bien que fragilisée joue un rôle important sur cette question. Dans une large mesure la politique française à l'égard de la sécurité en Europe a peu varié depuis Richelieu. Paris a toujours voulu maintenir l'équilibre des puissances sur le continent en favorisant le statu quo dans certains cas ou en poussant au conflit dans d'autres. La politique de la France à l'égard de la question de la sécurité européenne nous permet également de nous demander dans quelle mesure une puissance de second ordre peut avoir une politique étrangère indépendante dans un contexte d'équilibre bipolaire.

  • Titre traduit

    France and the European security problem between 1953 and 1963


  • Résumé

    After Stalin’s death, the attitude towards detente changed on both sides of the iron curtain. In this study, the European security is more related to ideas such as disarmament, the future of Germany and the relationship between the east and the west. France though being in a difficult situation had to face the challenge. French diplomacy was indeed very concern by the future of Germany and disarmament problems (geographical situation). The focus of the present study lies on its diplomacy during this short period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 481 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 792 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 341.2 ASS fra
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4220

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2608
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1922
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.