Les idées de l'aménagement urbain et les espaces de la ville de Mexico au XIXe siècle

par Federico Fernández Christlieb

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Paul Claval.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Derrière les formes urbaines, les édifices, les places et les rues, il y a des idées, des théories, des courants de pensée, des histoires, des métaphores. Cette thèse cherche à établir des rapports entre ces idées et les espaces à Mexico entre 1783 et 1911. A travers l'étude des sources on s'aperçoit que pour les aménageurs, la ville peut être traitée comme un être vivant, comme un organisme susceptible de tomber malade et d'être guéri moyennant l'intervention des hygiénistes, les urbanistes. Un autre point de vue nous révèle que la ville est aussi une machine inventée par les ingénieurs de la révolution industrielle afin de la rendre plus efficace, plus productive. La ville est aussi un système, une pensée rationnelle créée par les administrateurs afin d'ordonner et contrôler les objets de la ville. Autour de ces trois métaphores on structure trois des cinq chapitres. Les deux autres portent, l'un sur l'idée de progrès et le processus de géométrisation du territoire, et l'autre sur le résultat de ce processus, c'est-à-dire, sur l'urbanisme néoclassique. Notre approche, rarement utilisée en géographie historique, constitue un riche instrument pour l'analyse urbaine.

  • Titre traduit

    Urban planning ideas and the spaces of Mexico city in the 19th century


  • Résumé

    Behind urban forms, buildings, squares and streets, there are ideas, theories, currents of thought, histories and metaphors that shape them. This work searches to identify the correspondence between the ideas of urban planning and the resulting spaces of Mexico City from 1783 to 1911. The study of the sources of that time showed that for the urban planners, the city could be seen as a living organism that could be sick and that could be treated by the intervention of the urban physicians: the hygienists. Another point of view shows that the city was also a machine invented by the engineers of the industrial revolution in order to render it more efficient. The city was as well conceived as a system of thought by administrators mobilizing technical equipment and political decisions to give an order to the urban spaces. Three of the five chapters of this dissertation deal with these three metaphors; organism, machine and system. The other two chapters describe the geometrization of territory through the idea of progress and the result of that geometrization: the neoclassical urbanism. Our approach is at the same time a rarely used method in historical geography but a precious tool for the analysis of the city.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par L'Harmattan à Torino, Budapest, Paris

Mexico, ville néoclassique : les espaces et les idées de l'aménagement urbain, 1783-1911


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 390 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 450 ref.

Où se trouve cette thèse ?