Peinture d'histoire et théâtre joué au XVIIIe siècle : essai sur la mutation du regard à l'âge classique

par Luis Belhaouari

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Antoine Schnapper.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Au XVIIIe siècle, le théâtre a profondément transformé le regard. Les arts de la scène ont introduit une nouvelle perception de l'image. La peinture ne pouvait échapper à cette évolution. Les auteurs dramatiques ont contribué au développement d'un regard critique. Dans leurs oeuvres, ils donnent à voir différemment le peintre et son métier. Le public devient plus exigeant. Le peintre est ridiculisé. La peinture est discutée. Au XVIIe siècle, peinture et théâtre sont deux arts bien différents. Au théâtre, l'image parait fixe. Dans les tragédies, les mouvements sont réduits. Le décor est généralement fermé. En peinture, les figures doivent être fortement animées et les espaces représentés sont généralement ouverts. Au XVIIIe siècle, le théâtre se réforme. Les comédiens s'expriment avec naturel. Les décors deviennent vraisemblables. Aussi, le théâtre présente des images animées. Par contraste, la peinture parait sans vie. Les critiques de salon témoignent de cette nouvelle perception. Les tableaux d'histoire sont décrits comme des natures mortes. Les textes théoriques sur le théâtre, de Noverre, de Engel, confirment cette évolution. Les auteurs déclarent que seul le théâtre peut donner une impression de vie. Aussi, la peinture d'histoire ne fait plus illusion. En modifiant l'attente du public, le théâtre avait contraint la peinture à se réformer

  • Titre traduit

    Historical painting and theater in the XVIIIth century : essay on the change of perception in the classical era


  • Résumé

    In the 18th century, theatre deeply altered perception. Theatrical arts introduced a new perception of image. Painting could not in any way miss this type of evolution. Dramatical authors brought a large contribution to this critical perception. In their works, they convey a different image for the painter and his work. Public grows increasingly demanding. Painting is ridiculed. Painting is contested. In the 17th century, painting and theatre are two truly different kinds of art. When theatre is concerned, the image appears to be steady. In tragedies, motion is reduced. The setting of the stage is generally closed. With paintings, characters must show a lot of motion and sceneries are generally open. In the 18th century, theatre goes through a change. Players act very naturally. Decors become close to reality. Thus, theatre shows lively images. On the other hand, painting appears to be lifeless. Art critics convey this new image. Historical paintings are described as still lives. Theorical texts about theater, from Noverre, Engel, are the testimony of this evolution. . Authors state that theatre only can bring an impression of life. Thus, historical painting is not source of delusion any more. As it altered public's expectation, theatre compelled painting to go through a change.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1018 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury.
  • Annexes : 819 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 700 BEL pei T.1
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 700 BEL pei T.2
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 700 BEL pei T.3
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4207
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 608 (1)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Th 608 (2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2028
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/2278
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.