De Marivaux à Diderot, ou d'une ère du soupçon à l'autre : la prise de conscience des techniques et de l'esthétique romanesques

par Margarid Maria Gonçalves de Vasconcelos Cardoso

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Laurent Versini.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Parmi les romanciers qui, tout au long du dix-huitième siècle, révélèrent une conscience aigüe des problèmes posés par la création littéraire, on compte Marivaux, Duclos, Crébillon fils et Diderot. Après avoir situé leur production littéraire dans le contexte de l'évolution du roman, l'analyse des techniques narratives employées dans La Voiture embourbée. Acajou et Zirphile, Le Sopha, L'Écumoire, Les Bijoux indiscrets, L'Oiseau blanc et Jacques le fataliste, a pour but de démontrer de quelle façon cette conscience de l'esthétique romanesque est présente dans tous les textes cites et se manifeste dans toutes les composantes de la fiction : les personnages, l'espace, le temps, l'action et toutes les entités qui interviennent dans le discours (l'auteur-narrateur, le lecteur-narrataire et l'éditeur). Enfin, l'étude des rapports entre littérature et peinture permet de constater dans quelle mesure la création artistique est une préoccupation commune à Marivaux et Watteau, Crébillon, Duclos et Boucher, ou encore Diderot, Chardin et Hubert Robert. En effet, textes romanesques et tableaux traduisent une même vision du monde imbue de l'esprit des Lumières.

  • Titre traduit

    From Marivaux to Diderot or from one age of suspicion to the other the taking of consciousness of novelistic techniques and aesthetics


  • Résumé

    Among the novelists who, during the eighteenth century, revealed an acute consciousness of the problems posed by the literary creation, one can mention Marivaux, Duclos, Crebillon fils and Diderot. After situating their production of novels in the context of the novelistic evolution, the analysis of the narrative techniques, used in La Voiture embourbée, Acajou et Zirphile, Le Sopha, L'Écumoire, L'Oiseau blanc and Jacques le fataliste, has as an objective to demonstrate in what way this consciousness of literary aesthetics constitutes a constant factor in all the texts mentioned and manifests itself in all the components of the narrative : the characters, space, time, action and intervening entities in the discourse (author-narrator, reader-narrater and editor). Finally, the study of the relations between literature and painting enables us to verify to what extent the artistic creation is a preoccupation common to Marivaux and Watteau, Crebillon, Duclos and Boucher, or even to Diderot, Chardin and Hubert Robert. In fact, novel texts and paintings portray an identical vision of the world imbued with the spirit of enlightenment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 495 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 456 ref.

Où se trouve cette thèse ?