Pantocrator, "Dieu le Père tout-puissant" : recherche sur une expression de la foi dans les théologies anténicéennes

par Jean-Pierre Batut

Thèse de doctorat en Sciences des religions

Sous la direction de Michel Meslin et de Joseph Wolinski.


  • Résumé

    Le travail prend pour objet les premiers mots du symbole de la foi chrétienne, dont l'élaboration est bien antérieure au concile de Nicée (325), et s'interroge sur l'origine et la signification du mot Pantocrator (omnipotens, « tout-puissant ») qui qualifie « dieu le père ». On examine l'apparition de ce mot dans la septante, puis son utilisation dans les neuf occurrences du nouveau testament. On s'attache ensuite à montrer comment la première littérature chrétienne (pères apostoliques et apologistes) en fait usage pour exprimer à la fois la paternité de dieu et son rôle créateur. La première partie de la recherche aboutit ainsi à Théophile d'Antioche, qui donnera le premier une définition précise du Pantocrator : celui qui « maintient et contient toutes choses » (ad autolycum i, 4). La deuxième partie s'attache à étudier la théologie du Pantocrator et de la « pantocratona » (« domaine souverain » de dieu) chez les grands auteurs de la fin du second siècle et de la première partie du troisième : Irénée, Hippolyte et Tertullien, Clément d'Alexandrie et Origène. Chez tous ces auteurs, le Pantocrator occupe une place importante : dans la lutte antignostique d'Irénée, il rend obligatoire l'identification du dieu du nouveau testament et de celui de l'ancien ; dans le combat antimonarchien d'Hippolyte et de Tertullien, il permet de mettre en évidence la distinction du père et du fils en soulignant la transmission au christ des prérogatives du père sur l'univers ; chez Origène enfin, il aide à rendre compte du lien entre l'arche et le telos. « c'est par son fils que le père est Pantocrator » (peri archon i, 2, 10) - entendons : dans le rapport entre dieu et dieu qui donne la clef du rapport entre dieu et le monde en achevant l'histoire et en la récapitulant dans la vie divine elle-même, lorsque dieu sera « tout en tous » (7 corinthiens 15, 28). Le mystère du monde est celui de son « assomption filiale » (huiothesia) dans le mystère du dieu père Pantocrator.

  • Titre traduit

    Pantocrator, "God the Father the almighty" : a research on an expression of faith in pre-nicean theologies


  • Résumé

    The subject of this study is the first words of the symbol of Christian faith, which were worked out long before the council of Nicaeum (325) ; it questions the origin and meaning of the word Pantocrator (omnipotens, "almighty"), which qualifies "god the father" the appearance of this word in the Greek bible, then its use in the nine occurrences of the new testament, are examined in turn. The study then revolves around how the early Christian literature (apostolic fathers and apologists) uses it to express both gods paternity and his role as creator. The first part of this research thus leads to Theophilus of Antioch, who was the first to give an accurate definition of the Pantocrator : he who "maintains and contains all things" {ad autolycum i, 4). The second part aims at studying the theology of the Pantocrator and "Pantocratoria" (god's rule and his own realm), as expressed by the great authors of the end of the second and fist part of the third centuries : Irenaeus, Hippolytus and Tertullian, Clement of Alexandria and Origen. With all these authors, the Pantocrator holds an important place : in the struggle of Irenaeus against the gnostics, it compels us to identity the god of the new testament with that of the old ; in the fight of Hippolytus and Tertullian against the monarchians, it highlights the distinction between father and son, while underlining the transmission to Christ of the father's prerogatives over the universe ; with Origen at last, it contributes to account for the link between arche and telos. +it is through his son that the father is Pantocrator; (peri archon i, 2, 10), i. E. In the relationship between god and god which gives us the key to the relationship between god and the world by putting an end to history and summing it up in divine life itself, at the moment when god will be "all in all" (7 corinthians 15, 28). The mystery of the world is that of its "filial assumption" (huiothesia) in the mystery of god the father Pantocrator.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Institut d'études augustiniennes à Paris

Pantocrator : "Dieu le Père tout-puissant" dans la théologie prénicéenne


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (634 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr., vol. 2, ff. (615-626), (385 ref.).

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4127
  • Bibliothèque : Institut catholique de Paris. Bibliothèque de Fels.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6674
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par Institut d'études augustiniennes à Paris

Informations

  • Sous le titre : Pantocrator : "Dieu le Père tout-puissant" dans la théologie prénicéenne
  • Dans la collection : Collections des études augustiniennes , 189 , 1158-7032
  • Détails : 1 vol. (581 p.)
  • ISBN : 978-2-85121-235-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 537-553. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.