Analyse des marqueurs modo-temporels dans la forme verbale composée en turc de Turquie

par Mustafa Sarica

Thèse de doctorat en Littérature et linguistique françaises et latines

Sous la direction de Mary-Annick Morel.

Soutenue en 1998

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre étude concerne les suffixes modaux et temporels, et notre analyse s'adresse particulièrement aux formes verbales composées constituées des combinaisons de ces suffixes verbaux. Notre travail nous a permis de dégager les propriétés qui concernent les dimensions morphologique, sémantique et intonative de ces suffixes modo-temporels. Nous avons étudié en détail la forme, le sens et la mélodie dans les formes verbales composées qui utilisent ces suffixes pour l'expression du temps et de la modalité. Après avoir connu tous les allomorphes possibles de tous les suffixes, nous avons passé à l'étude sémantique où nous avons essayé de dégager (es valeurs modo-temporelles les de ces marqueurs dans des énonces empruntés à la langue quotidienne. A partir des contextes réels, nous avons essayé de découvrir les conditions qui nécessitent telle ou telle forme verbale pour remplir la bonne fonction. L'analyse intonative complète l'étude des suffixes modo-temporels. Après avoir analysé la forme et le sens chez ces suffixes, nous avons étudié l'aspect intonatif des formes verbales à travers des enfoncés extraits d'un corpus oral. L'énoncé turc se présente en général suivant l'ordre des mots (s)ov. Mais le locuteur, peut changer les places de ces éléments selon les exigences de son contexte. Alors même un prédicat peut apparaitre en tête de l'énoncé. Mais, dans la plupart des énoncés on respecte l'ordre des mots habituel. Ils sont à la fin, et la descente de l'énoncé assertif se réalise sur le dernier suffixe de la combinaison. Donc, ce qui marque l'opération d'assertion c'est le dernier marqueur de la combinaison. Par conséquent, cette recherche a permis de mettre en évidence le fait que les variations intonatives qui affectent les deux derniers suffixes du verbe dans l'énoncé oral turc ne sont pas liées aux valeurs sémantiques propres des marqueurs, mais au contraire elles indiquent toujours la position modale de l'énonciateur.


  • Résumé

    Our study concerns suffixes used in the training of verbal forms. This work has allowed us to release properties that concern morphological, semantic and intonative dimensions, of these suffixes. We have studied in detail the form, the sense and the melody in verbal forms that use these suffixes for the expression of the time and the mode. After having known all the variations of all suffixes, we have past to the semantic study where we have tried to release modals and temporal values of these markers in the utterances borrowed to the daily language. From real contexts, we have tried to discover conditions that necessitate such or such verbal form to fill the good function. The intonative analysis completes the study of modal and temporal suffixes. After having analyzed the form and the sense at these suffixes, we have studied the intonative aspect of verbal forms through the utterances extracted of an oral corpus. The turkish utterance presents it self usually following the order of word (s)ov. But the speaker can change places of these elements according to demands of its context. Then even a predicate can appear in head of the statement. But, in most of the utterances the order of words is standard. They are at the end, and the descent of the declarative statement realizes on the last suffix of the combination. Therefore, what marks the operation of assertion, is the last marker of the combination. Consequently, this research has allowed to put in obviousness the fact that intonative variations that allocate the last two suffixes of the verb in the turkish oral statement are not linked to semantic values of markers, but on the contrary they indicate always the modal position of the speaker.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (456 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6778
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.