La folie sur la scène parisienne : regard sur un répertoire français et européen : 1900-1968

par Martine Agathe Coste

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Daniel-Henri Pageaux.

Soutenue en 1997

à Paris 3 .


  • Résumé

    Si la folie, au sens le plus large, nous parait incontestablement gagner a etre saisie comme un phenomene relationnel, on ne s'etonnera pas de la voir inscrite dans le domaine du theatre, lui-meme definissable comme un phenomene relationnel a plusieurs titres. Ou situer, en effet, une "essence" du theatre, sinon dans la capacite de cet art a tisser, plus que tout autre, instantanement - et meme toujours dans l'urgence, s'il veut survivre - des liens ? mais folie et theatre, tous deux phenomenes relationnels, peuvent alors paraitre antithetiques, la premiere signifiant l'alteration du lien, le deuxieme ayant pour necessite vitale de le nouer. . . La folie poussee jusqu'au bout n'est elle pas desagregation? le theatre, communion ? or ce paradoxe, loin d'avoir eloigne la folie de la scene, nous semble au contraire associer ce "theme" aux plus intimes exigences du fonctionnement theatral : notre intuition est que la folie ne rencontre pas le theatre, comme d'autres "themes", a titre anecdotique, mais que la folie ne peut manquer de rencontrer le theatre car elle lui lance un defi qui le touche au coeur de ce qu'il est. . . Et cela, avec d'autant plus d'insistance que le theatre est dans une epoque de doute sur son identite, sa fonction, son devenir. La scene parisienne du debut du xxeme siecle a la crise de 1968 offrait pour approfondir l'etude de la solidarite entre folie et theatre, un bon terrain d'observation et un fertile terreau d'experiences diverses, paris demeurant durant toute cette periode, la capitale des arts du spectacle, et pour cette raison, beneficiant de l'apport du meilleur repertoire europeen.


  • Résumé

    If madness, in its widest sense, is indisputably better understood when it is considered as a relational phenomenon, we should not be surprised by its frequent manifestation in the theater, itself definable as a relational phenomenon in several respects. Where, in effets, can one find the theater's "essence" if not in its capacity, greater than of any other art form, to weave relationships instantaneously or with the greatest urgency when its survival is at stake ? however, madness and theater, both being relational phenomena, can then apppear to be antithetical if the former means alteration of the relationship whereas the latter's very existence depends on the relationship's cohesion. Is madness pushed to the limit not a kind of disintegration ? is the theater not, on the other hand, a communion of sorts ? this paradox, then, instead of removing madness from the stage, seems to link the theme of madness most intimately with the theater, our intuitive deduction being that madness and he theater do not come together on an anecdotal level, as do other themes and the theater, but that madness and the theater cannot avoid converging since the challenge that madness poses for the theater strikes it at its very heart, especially now, at the end of the twentieth century, when th theater's identity, function, and future have never seemed more uncertain. The parisian stage from the beginning of the twentieth century to the crisis of 1968, viewed in retrospect, is now seen as fertile ground for experimentation that only further strengthened the relationship between madness and he theater. During this whole period of time, paris remained the capital of performing arts, thus benefiting from the best of european theatrical repertories.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (867 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 842.9 (B 10355/1)
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 842.9 (B 10355/2)
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 842.9 (B 10355/3)
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 842.9 (B 10355/4)
  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Schoelcher). Service commun de la documentation. Section Martinique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 842.9 (B 10355/5)
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque de littérature générale et comparée.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Library : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Available for PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6337
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.