Les dialectes et la conscience linguistique dans la province de Bergame, Lombardie

par Philippe Blondeau

Thèse de doctorat en Études italiennes

Sous la direction de Alvaro Rocchetti.

Soutenue en 1996

à Paris 3 .


  • Résumé

    Notre etude compare la presentation objective de la realite dialectale et subdialectale bergamasque et la facon dont celle-ci est vecue, percue et vehiculee, sur place. Ainsi, les bergamasques considerent-ils leur(s) dialecte(s) comme tres different(s) des autres, plus hermetique(s), plus dur(s). Ils expliquent cette difference par une origine du dialecte non latine, celtique ou germanique, substrat et adstrat souvent confondus, voire mediterraneenne. Ils justifient cette opinion par la presence d'un lexique "original" et souvent incomprehensible pour les non-bergamasques, ainsi que par l'existence de "sons" pretendument absent des autres dialectes italiens. Bien entendu, leurs assertions reposent sur des faits historiques, attestes ou controverses. D'autre part, les bergamasques s'identifient eux-memes au travers de leur(s) parler(s) et se reclament generalement, d'une origine differente. Cette culture commune, largement repandue, s'exprime au travers d'affirmations apparemment contradictoires. A tout cela, nous opposons une presentation de la phonologie, de la phonetique historique, de la morpho-syntaxe et du lexique bergamasques qui place ce(s) dialecte(s), sans doute aucun, au sein du continuum dialectal italien, evidence qu'il suffisait de demontrer. L'identite culturelle bergamasque, meme debarrassee de ses mythes, reste suffisamment forte et curieuse pour constituer un sujet passionnant.


  • Résumé

    Our study is partially based on two important fields of italian linguistics, dialectology and sociolinguistics. It is then composed of two parts: "the dialects" and "folk perceptual dialectology". We chose the province of bergamo after staying up to twenty months there which revealed to us the interest of the comparison of the data provided by dialectology (phonology, historical phonetics, morphology and syntax, lexis, the different subdialects, and their place in the italian dialectal continuum) and those provided by sociolinguistics (the oral and the written aspect, the fields of reference, the markers, the folk ethnonyms, the culture). Common bergamask culture, whatever its origins, produced several myths and it still contribues to strengthen others. Due to the devaluation the identity of the province suffered in the past, the inhabitants are even more intent on enhancing their dialect; their wish for prestigious or faraway origins, their will to be different since it is impossible to be part of the whole, are often expressed with the same words. Our study shows that linguistical originality does not belong to the bergamask dialect more than to the family of north italian dialects it is a part of.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (781 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6200
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.