Panorama des medias en israel

par EVE SAKSIK

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de JACQUES BARRAT.

Soutenue en 1998

à Paris 2 .


  • Résumé

    Israel est fier de son regime democratique et de sa liberte mediatique. La television et la radio jouissent d'une grande independance et, tout comme la presse ecrite, d'une liberte d'expression equivalente a celle des pays occidentaux. Et ce, malgre qu'elles soient tenues de soumettre a l'approbation de la censure militaire les sujets relatifs a la securite nationale. L'intervention de la censure est justifiee par l'etat d'urgence permanent et depend des evenements en cours. Mais, elle n'est pas appliquee pour tous les medias de la meme maniere. En effet, tandis que les medias israeliens se developpent democratiquement, a la maniere occidentale, avec une multiplicite de titres, de chaines et de stations, les medias palestiniens des territoires occupes sont soumis a une censure plus severe. Quant aux medias palestiniens des territoires recemment devenus autonomes, ils connaissent les problemes de la construction d'une nation independante, et revelent des symptomes de sous-developpement. La radio a longtemps ete seule avec la presse ecrite a assouvir les besoins d'information et de divertissement de la population israelienne. En effet, la television est recente en israel. Elle n'est apparue qu'en 1968, au lendemain de la guerre des six jours, car des obstacles politiques, economiques et religieux ont retarde son avenement. Une fois creee, la television israelienne se resumait en une unique chaine publique. Puis, en 1989, la television cablee s'est introduite en israel, et, en 1993, une seconde chaine de television commerciale a ete mise en place. Concurrence, diversite et pluralisme sont les mots cles des medias israeliens, dans ce pays d'immigration ou la population est incroyablement heterogene. Tout comme en occident, sensationnalisme et scandale sont recherches par les journalistes locaux.


  • Résumé

    State of israel is very proud of his democratical regime and his press freedom. Mass media get a large independence and a press freedom equal to occidental countries. And this, although they must submit articles relating to national security to the censorship approval. The censorship intervention is justified by the state of emergency, and depends on current events. But, censorship is not applied towards all the mass media in a same way. Indeed, while israelian media develop democratically, in a occidental way, with a diversity of titles, channels and stations, the palestinian press from the occupied territories is submited to a severe censorship. As concern palestinian media from the new autonomous territories, they go through nation construction's problems, and reveal underdevelopment symptoms. During a long time, radio has been alone with the press to satisfy the information and entertainment needs of israelian population. Indeed, because of political, economical and religious obstacles, television is recent in israel: it is born in 1968, immediatly after the six day war. For twenty years, the israelian television has been a single public channel. Then, in 1989, cable television go its start, and, in 1993, a second commercial channel is introduced. Today, competition, diversity and pluralism are the most important words in the israelian media, in a immigration country where population is incredibly heterogeneous. Like in the occidental world, sensationnalism and scandal are researched by local journalists.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 400 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 90 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.