Les statues dites "Anyi de Krinjabo" dans la statuaire en terre cuite du quart sud-est de la Cote d'Ivoire : étude stylistique et historique

par CATHERINE BLANCHARD

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Jean Polet.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette etude stylistique et historique des statues dites "anyi de krinjabo", tente de redonner un sens a un corpus elabore par la reunion d'objets coupes de leur contexte d'origine et disperses dans le monde. Elle analyse un exemple particulier : les mma anyi, statuettes funeraires anthropomorphes en terre cuite dont la fabrication s'est arretee au debut du 20eme siecle, et le resitue dans le cadre plus vaste de la tradition de portraits en terre cuite du sud-est de la cote d'ivoire et du sud-ouest du ghana. Le style "krinjabo-anyi" existe, c'est un art royal lie au royaume du sanwi, dont la capitale est krinjabo. Cependant cette tradition etait deja pratiquee par d'autres populations avant l'arrivee des anyi dans la region. Elle n'est donc ni l'exclusivite de ces derniers, ni le resultat de leur hegemonie culturelle et politique. Commune a toute la zone forestiere "akan", elle s'etend sur trois siecles et presente une grande diversite stylistique. Une partie ethnographique decrit la collecte du corpus et des informations. Une partie stylistique analyse les formes et les mensurations des statues. Deux parties historiques, replacent cette tradition l'une dans l'histoire locale, l'autre dans l'histoire regionale voire internationale, s'interrogeant sur les influences possibles.

  • Titre traduit

    The study of statues called "anyi of krinjabo", in the framework of the funerary terracotta statuary from the south east quarter of ivory coast : a stylistic and historical approach


  • Résumé

    This stylistic and historical study of the statues called "anyi de krinjabo" is an attempt to reunite and give sense to a set of objects which have been cut off from their original environement and dispersed all over the world. The study focuses on a specific type of statues, the mma anyi, which are anthropomorphic funerary figures in terra cotta whose production was stopped at the turn of the century. It almost replaces them on a more general framework that of the traditional portraiture in terra cotta of the south-east of the ivory coast and the south-west of ghana. The "krinjabo-anyi" style does exist, it is a royal art found in the kingdom of sanwi whose capital is krinjabo. But this traditional practice was also found in other population before the anyi's arrival in the region. Thus this art does not belong exclusively to the latter and it is not the trace of their cultural and political hegemony. It was whide-spread on the whole forest area of "akan", it covers three centuries and offers a great variety of styles. The study is made up of an ethnographic part which describes how the information and the corpus were collected. A stylistic part which analyses the shapes and sizes of the figures. Two historical parts which set this tradition one in the local history, the other in the regional and the international history and questions their possible interactions and influences.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 683 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 215 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T645
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2280

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2133
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.