La réforme de l'Eglise dans la France de l'Ouest de la fin du XIe siècle au milieu du XIIe siècle : ecclésiologie et mentalités réformatrices

par Jean-Hervé Foulon

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Toubert.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Ce doctorat s'est attache a etudier un certain nombre de prelats reformateurs et leurs conceptions ecclesiologiques dans les pays de la loire au tournant des xie-xiie siecles. Des eveques (yves de chartres, hildebert du mans, marbode de rennes, ulger d'angers, geoffroy babion), des abbes (geoffroy de vendome, baudri de bourgueil) ou des ermites (robert d'arbrissel, bernard de tiron, vital de savigny) ont ete les veritables acteurs locaux de ce processus reformateur appele + reforme gregorienne ;. Ces reformateurs avaient la particularite d'avoir laisse un corpus de sources litteraires coherent du point de vue de leurs natures et de leurs datations (les annees 1090-1133; avec une extension jusqu'a 1158 pour les sermons de geoffroy babion). Ces sources permettaient de mieux saisir les doctrines reformatrices en presence, les conceptions ecclesiologiques et les sensibilites religieuses: quelques six cent lettres, une centaine de sermons, une dizaine d'oeuvres hagiographiques, autant de sources historiques sans compter les traites theologiques et les poesies. Quatre parties ont permis d'analyser d'une part, les structures religieuses de l'+ espace ligerien ; a la fin du xie siecle caracterisees par une nette permanence des idees carolingiennes; puis, le milieu humain des reformateurs: faiblesse de leurs origines sociales, accession aux postes de responsabilite ecclesiale en lien avec rome, milieux et reseaux de relations. . . ; d'autre part, de restituer leur conception ecclesiologique (primat romain et mediation sacerdotale) tout en mettant en lumiere des sensibilites reformatrices qui s'averaient differentes (neo-carolingienne, premier gregorianisme radical, second gregorianisme specifique du milieu francais); enfin, il a paru necessaire de preciser les mentalites religieuses qui sous-tendaient ces ideaux et poser la question d'une possible mutation du sentiment religieux a travers l'apparition d'une conscience personnelle du peche.

  • Titre traduit

    ˜the œreform of the church in western france from the end of the xith century down to the middle of the xiith century. Ecclesiology and the reformers' mentalities


  • Résumé

    This doctoral thesis paid particular attention to a certain number of reformers among the clergy and their ecclesiological conceptions in the loire country at the turn of the xith and xiith centuries. Bishops (yves de chartres, hildebert du mans, marbode de rennes, ulger d'angers, geoffroy babion), abbots (geoffroy de vendome, baudri de bourgueil) or hermits (robert d'arbrissel, bernard de tiron, vital de savigny) were the true local actors of this reformative process called + gregorian reform ;. These reformers were singled out because they had left a corpus of literary sources which were quite consistent as regards their character and their dating (from 1090 down to 1133 or 1158 for babion's sermons). These sources enabled us to understand better the reformers' doctrines that were at stake, the ecclesiological conceptions and the various religious sensitivities: about six hundred letters, a hundred sermons or so, several hagiographical works, quite as many historical sources without including the theological treatises and poems. Four parts have enabled us to study on the one hand the religious structures of these parts of the loire valley at the end of the xith century characterized by a distinct permanence of carolingian ideas; and then the human sphere of these reformers: low social origins, their accession to positions of responsibility and power in the church in connection with rome, their social circles and sets of acquaintances. . . ; and on the other hand we have managed to convey their ecclesiological ideas (the preeminence of rome and sacerdotal mediation) while throwing light on reformative sensitivities which turned out to be different (neo-carolingian, first radical gregorianism, second gregorianism typical of the french milieu); finally it was deemed necessary to specify the religious mentalities underlying these ideals and to ask whether there had been any possible mutation of the religious feeling through the emergence of a personal feeling of guilt.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par De Boeck à Bruxelles

Église et réforme au Moyen Age : papauté, milieux réformateurs et ecclésiologie dans les Pays de la Loire au tournant des XIe-XIIe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 660 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 993 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2664
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1952
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2008 par De Boeck à Bruxelles

Informations

  • Sous le titre : Église et réforme au Moyen Age : papauté, milieux réformateurs et ecclésiologie dans les Pays de la Loire au tournant des XIe-XIIe siècles
  • Dans la collection : Bibliothèque du Moyen Age , 27 , 0779-4649
  • Détails : 1 vol. (V-698 p.)
  • ISBN : 978-2-8041-5964-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 633-666. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.