Anthropologie du desir et communication

par DELPHINE BOUIT

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Robert Misrahi.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Quel est le fondement philosophique du sentiment de perte de communication, exprime par des individus humains qui vivent dans la societe actuelle, societe dite de communication ; le paradoxe qui suscite le questionnement est le suivant : les consciences se vivent separees, et ce qui separe les consciences, ce sont les sciences. . . De la communication. La communication ne serait-elle pas aujourd'hui assimilee a un compromis ; le + phenomene communicationnel ; ne serait-il pas de nature seulement transactionnelle ? le fondement historique de la conception de la communication comme mediation et separation se trouve dans la doctrine sartrienne. La theorie des ensembles pratiques de sartre decrit la communication mediee ; celle-ci est fondee sur le postulat de la separation ontologique des consciences. Ce postulat opere un tournant dans la philosophie existentielle qui, auparavant, analysait la communication des consciences. L'examen critique des sciences, techniques et theorisations actuelles de la communication permet de faire deux constats qui sont complementaires. D'une part, la communication est devenue a ce jour une pratique materialisee, au sens sartrien du terme : elle unit ceux qu'elle separe. D'autre part, la denegation du sujet, telle qu'elle fut postulee par sartre des la transcendance de l'ego, constitue le fondement commun des conceptions anthropologiques actuelles de la communication. Une description phenomenologique de la communication comme modalite d'existence conduit a epouser les mouvements croises des consciences desirantes en relation les unes avec les autres, des desirs-sujets conscients d'eprouver leur liberte dans l'echange reciproque qu'ils realisent au sein de leur creation commune.

  • Titre traduit

    Anthropology of desire and communication


  • Résumé

    What is the philosophical fundament of the feeling of loss of communication, as expressed by human individuals who live in the present society, called "society of communication"? the questioning paradox is the following: consciousnesses experience themselves as separated, and what separates consciousnesses is the sciences. . . Of communication. Isn't communication today compared to a compromise, the "communicational phenomenon" being merely transactional? the historical fundament of the idea of communication as separation and mediation is found in sartre's doctrine. Sartre's theory of practical sets describes mediate communication, the latter being founded on the postulate of the ontological separation of consciousnesses. This postulate marks a turning point in existential philosophy which previously analysed communication of consciousnesses. The critical scrutiny of sciences, techniques, and current theorizations of communication permits two statements which are complementary. On one hand, communication today has become a materialized practice in the sartrian sense of the word: it unites those whom it separates. On the other hand, the denial of the subject, as it was postulated by sartre from the transcendence of ego onwards, represents the common fundament of the current anthropological conceptions of communication. A phenomenological description of communication as a modality of existence leads to espouse the crossed movements of the desiring consciousnesses who are in relation with each other, of the desires-subjects being conscious to experience their freedom in the reciprocal exchange realized by them within their common creation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 687 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 313 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1715
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.