Les peintres devant l'ecriture : les representations de l'ecriture dans le discours de quelques peintres de delacroix a dubuffet

par François Quet

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Gilbert Lascault.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Qu'est-ce qu'ecrire pour un peintre ? l'analyse des propos explicites tenus par un petit nombre d'artistes (delacroix, fromentin, moreau, matisse, gauguin, giacometti, helion, dubuffet) s'accompagne ici de la description des ressources stylistiques deployees par chacun d'eux, strategies revelatrices de leurs representations de l'ecriture. On observe d'une part que ces essais d'ecriture sont en tous points domines par le modele du litteraire, et d'autre part que les solutions adoptees pour resoudre des problemes difficiles (en particulier celui de la reference) constituent les elements d'une veritable poetique. L'excuse pour une maladresse supposee appartient au rituel de l'ecriture de l'artiste ; cette meme maladresse, revendiquee, devient la condition d'une ecriture originale qui se developpe en toute liberte sous forme de notes, de correspondance ou de journal intime ; en cela, elle echappe aux contraintes de perfection et d'achevement liees au livre, elle permet d'autres figures, libres celles-ci, empruntees au vocabulaire de la discontinuite, de l'improvisation, de l'association d'idees ou des jeux avec le signifiant. L'ecriture des artistes n'est finalement qu'un exemple de ce que peut etre et de ce que peut faire une ecriture amateur, ordinaire en ce sens qu'elle est etrangere aux enjeux institutionnels de l'art et de la litterature ; elle est cependant disponible pour une lecture litteraire, qui exige du texte qu'il soit a la fois porteur d'un sens et d'un jeu avec le materiau linguistique, dans la mesure ou loin de les effacer, elle manifeste constamment les traces de son enonciation.

  • Titre traduit

    Pinters and writing in the work of certains painters from delacroix to dubuffet


  • Résumé

    WHAT, FOR A PAINTER, IS WRITING ? AN ANALYSIS OF EXPLICIT REMARKS MADE BY A SMALL NUMBER OF ARTISTS (DELACROIX, FROMENTIN, MOREAU, MATISSE, GAUGUIN, GIACOMETTI, HELION AND DUBUFFET) IS ACCOMPANIED HERE BY A DESCRIPTION OF THE STYLISTIC RESOURCES EMPLOYED BY EACH OF THEM, RESOURCES WHICH ARE REVEALING STRATEGIES OF THEIR REPRESENTATION OF WRITING. IT CAN BE OBSERVED THAT THESE EXPERIMENTS IN WRITING ARE, IN EVERY RESPECT, DOMINATED BY THE LITERARY MODEL AND ALSO THAT THE STRATEGIES ADOPTED TO SOLVE THESE DIFFICULT PROBLEMS ARE THE CONSTITUENTS OF TRUE POETICS. THE EXCUSE FOR ANY SUPPOSED CLUMSINESS BELONGS TO THE RITUAL OF WRITING FOR THE ARTIST ; THIS SAME CLUMSINESS WHEN CLAIMED BY THE PAINTER BECOMES THE BASIS OF AN ORIGINAL WRITING WHICH DEVELOPPS FREELY IN THE FORM OF NOTES, CORRESPONDENCE OR A DIARY ; IT THUS ESCAPES THE CONSTRAINTS OF PERFECTION AND ACHIEVEMENT THAT ARE LINKED TO THE BOOK AND IT GIVES A PLACE TO OTHER FREE FIGURES BORROWED FROM THE VOCABULARY OF DISCONTINUITY, IMPROVISATION AND THE ASSOCIATIONS OF IDEAS OR GAMES WITH THE SIGNIFIER. THE WRITING OF ARTISTS IS, IN THE END, ONLY AN EXAMPLE OF WHAT AMATEUR WRITING CAN BE AND WHAT IT CAN DO. ORDINARY IN THE SENSE THAT IT IS NOT PART OF THE INSTITUTIONAL STAKES OF ART AND LITERATURE, IT IS OPEN TO A LITERARY READING WHICH DEMANDS THAT THE TEXT BE BOTH THE VEHICLE OF A SENSE AND A GAME with THE LINGUISTIC MATERIAL TO THE EXTENT THAT, RATHER THAN OBLITERATING THEM, IT CONSTANTLY SHOWS THE TRACES OF ITS ARTICULATION.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 503 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 326 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.