Le soupcon et l'interrogation chez pierre klossowski

par DAL SEUNG LEE

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Gilbert Lascault.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Quiconque s'avise d'interroger les oeuvres de klossowski sous le rapport du jeu du simulacre devrait commencer par se demander ce que le terme du simulacre signifie pour elles-memes. Or, klossowski ne se borne pas a reprendre sans cesse la notion de simulacre pour une mise en scene systematique a travers les divers problemes qu'il parcourt. Qu'il s'agisse d'un mythe, ou d'un fait historique, ou d'une foi religieuse, ou d'un episode de la vie quotidienne qu'elle raconte, la scene de klossowski ne se donne pas comme le lieu d'une simlple representation thematique. Regie elle- meme par l'instance du simulacre, elle n'a de cesse de se surveiller elle-meme. Se rendant suspecte a son propre egard, elle se mefie d'elle-meme. L'experience de klossowski se profile seulement par le compromis instable et mefiant auquel il se voit contraint, compromis qui a lieu dans la voix de soupcon et le regard qui epie. Le compromis esquisse le geste de suspicion par excellence qui se pose justement au niveau de la superposition entre l'esthetique du masque et la logique du zigzag. Dans ce compromis, l'experience de klossowski cherche, semble-t-il, a <re>connaitre l'exigence de l'image telle qu'elle se concoit chez les grecs comme tension entre la jouissance esthetique et l'ethique du devoir.

  • Titre traduit

    ˜the œsuspicion and the interrogation in pierre klossowski


  • Résumé

    Whoever wants to question the works of klossowski in the perspective of the simulacra should perhaps begin to wonder about what this term means in this context. Klossowski was not content with a systematic mise en scone of this concept throughout the different issues he deals with. Whatever it is about, a historical fact, a religious face or an episode of everyday life, klossowski's scene can't be reduced to a mere representation of a theme. Under the constant authority of the simulacra, the scene never stops throwing a suspicious light on its own truth. Thus the experience of klossowski stans as the result of the fragile and suspicious compromise in which he finds himself constrained, a compromise revealed by the untruthful voice and the spying look. This compromise is the frame for the gesture of suspicion, precisely given where the aesthetics of the mask meets the logic of the zigzag. Within this compromise, the experience of klossowski seems to acknowledge the demand of the image as it is conceived by the greeks, that is to say as an attention between the aesthetics pleasure and the exigence of ethics.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 277 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 245 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2181
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.