Le monstre dans l'art de 1950 a nos jours

par ISABELLE ACUTI

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Gilbert Lascault.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette these propose une approche du monstre comme enigme au travers du travail de differents artistes qui sont, par ordre alphabetique acuti, francis bacon, dado, gary hill, jean rustin et velickovic et qui ne saurait etre confondu avec celui de botero, dali et niki de saint phalle chez qui le monstre est symbole. L'enigme interroge sans jamais definir, alors que le symbole contient la reponse. Le monstre comme enigme est un element concret d'interrogation, il pose la question des origines de l'homme, celle de son identite presente et de son devenir, il questionne sur ce qu'est la condition humaine aujourd'hui. Differents themes y sont abordes tels que le malaise et l'inquietude, l'obscurite et le flou, l'obsession et le voyeurisme, l'obscenite, le debordement et l'explosion, la deformation et la defiguration, ainsi que le morcellement et la decomposition. Reunis sous le terme generique de defiguratifs, ces artistes redefinissent l'art au travers d'oeuvres figuratives qui de 1950 a aujourd'hui, responsabilisent l'artiste et le spectateur et abordent l'idee de la liberte sous un nouvel angle qui vivifie l'histoire de l'art plus que jamais. Une distinction est faite entre le monstre enigmatique sujet et le monstre symbolique objet. Dans ce sens ou le premier interroge pour creer une dynamique de reflexions et de reactions alors que le second repond et des lors, nie toute possibilite de suppositions en utilisant differents axes tels que la caricature et l'humour, l'utilisation de codes et de la repetition et enfin les couleurs et les jeux. Dans ces oeuvres, il est question de representation presque universelle alors que dans celles des defiguratifs, il s'agit d'agir de facon individuelle, ou l'explication n'a pas sa place, ou il est question davantage d'excitation des sens plus que du sens. Dans les unes, une petrification s'opere qui n'a pas lieu dans celles qui traitent du monstre comme enigme, interrogeant sans cesse, reactualisant toujours les questions primordiales qui sont celles d'une humanite en quete d'identite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 304 p.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE
  • Annexes : 155 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.