Les relations entre le parti communicte et le cinéma en Italie de 1945 à 1980

par Laurence Plon

Thèse de doctorat en Cinéma

Sous la direction de Jean Antoine Gili.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'histoire du cinéma italien d'après-guerre apparait intrinsèquement liée à l'histoire politique du pays. Cumulant ses fonctions, le cinéma voit ses aspirations dépassées au lendemain de la guerre. Lié à la résistance dès ses débuts, le cinéma prend pour thématique principale la société italienne dans son ensemble. Engagé le cinéma de l'après-guerre devient un véritable enjeu politique. Les gouvernements démocrates-chrétiens qui se succèdent vont alors tenter de contrôler ce secteur dont ils comprennent l'importance, mais, fait majeur, le contexte social et politique conduit le cinéma à se rapprocher des forces de gauche et principalement du parti communiste italien. Du même coup le cinéma va se retrouver inscrit au cœur du débat politique qui ne cessera de secouer la péninsule durant ce demi-siècle. Le cinéma sera ainsi le témoin et l'acteur des épisodes les plus marquants de cette histoire, qu'il s'agisse des luttes politiques et sociales des années cinquante, du boom économique des années soixante, de la crise morale de ce qu'on a appelé les "années de plomb" marquées par le terrorisme "noir" et le terrorisme "rouge", de la crise économique rampante des années quatre-vingt.

  • Titre traduit

    The relationship between the Italian communist party and Italian cinema between 1945 and 1980


  • Résumé

    The history of Italian cinema, in the wake of the second world war, was intimately linked to italy's political scene. This close relationship is the result of the political commitment of Italy's neo-realistic cinema to resistance to fascism during the war. In the years following the war, italian cinema maintained close connections to the emerging political arena, expressing views on italian society in its entirety. As a result, gaining control over the movie industry became a major political stake for the successive christian-democrat governments. The difficult political and social context, however, favoured a rapprochement between the major left wing parties, including the italian communist party, and italian cinema. Italian cinema was thrusted into the epicentre of the political debates that have troubled the country in the following decades. Italian cinema has been the witness, and the actor, of some of the most prominent episodes of italian history: the political and social struggles of the 1950s, the economic expansion of the 1960s, and the moral crisis that has been described as the "years of lead". This latter period has been marked by "black" terrorism and "red" terrorism that occurred during the rampant economic crisis of the 1980s.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (494 p.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : 189 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : PLON
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.