Les "bourgeois de Paris" au XVIIIe siècle : identification d'une catégorie sociale polymorphe

par Laurence Croq

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Daniel Roche.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'étude des "Bourgeois de Paris" vise à définir les sens et usages de cette qualification dans la littérature et dans la vie politique, religieuse et sociale parisienne du règne de Louis XIV à la révolution. La littérature du siècle des lumières différencie les "bourgeois" de la noblesse et des classes populaires par leurs pratiques socio-culturelles et leurs mentalités. Il existe une pluralité de groupes de "Bourgeois de Paris" qui se distinguent parce qu'ils rassemblent chacun des individus dont les horizons professionnels, le degré d'intégration dans la capitale. . . Sont différents. Quand ceux-ci ont un statut commun, ils sont associés à des institutions héritées du moyen âge (l'hôtel de ville, la confrérie Notre-Dame aux bourgeois de Paris), ou intégrés dans des hiérarchies juridico-fiscales (les privilèges individuels, la capitation). La définition théorique de ces groupes peut être stable depuis leur création (le corps large est défini comme les habitants demeurant à Paris depuis un an et un jour, nobles et roturiers en font partie), elle a parfois évolué sous la pression des besoins financiers de la monarchie ou bien d'un groupe social (les marchands des six corps monopolisent l'échevinage). Les milieux socio-professionnels dont les membres utilisent concrètement leur statut latent de "Bourgeois de Paris" peuvent également changer (les nobles et les parlementaires se font ainsi plus rares au XVIIIe siècle comme mandés à l'hôtel de ville et comme confrères). Les "Bourgeois de Paris qui se désignent comme tels dans les actes de la vie civile et professionnelle, surtout les minutes notariales, appartiennent en réalité à des catégories professionnelles exclues de droit ou de fait des privilèges collectifs et individuels des groupes homonymes : domestiques actifs ou retraités, et autres professionnels des services (dont les receveurs de rentes), ils préfèrent ce titre à l'évocation de leur activité professionnelle.

  • Titre traduit

    The "Bourgeois de Paris" in the eighteenth century : identification of a social class


  • Résumé

    This essay on the "Bourgeois de Paris" aims at determining meanings and uses of this qualification in literature and political, religious and social Parisian life from louis xiv to the french revolution. Enlightenment's literature distinguishs the "Bourgeois" on one part, nobility and popular classes on the other part, by their socio-cultural practices and their mentalities. There are a lot of groups of "Bourgeois de Paris" which are different because each gather fellows whose profession, degree of integration in the capital. . . Are not similar. When these men have a common status, they are associated to institutions inherited from middle age (municipality, confraternity of notre-dame for the "Bourgeois de Paris"), or they are integrated in legal or fiscal hierarchies (individual privileges, poll-tax). The theorical definition of these groups can be constant since their creation (the wide corporation of "Bourgeois de Paris" has been defined as inhabitants living in Paris since one year and one day, nobles and roturiers take part of it), il has sometimes changes because of financial needings of monarchy or wish of a social group (tradesman of "six corps" monopolize aldermanship). Socio-professionnal groups whose members use their latent status of "Bourgeois de Paris" can too change (nobles and members of parliament are less numerous in eighteenth century as electors of the two aldermen and as colleagues in the confraternity notre-dame). The "Bourgeois de Paris" who qualify themselves then in civil and professionnal acts, essentially notarial, are belonging to professionnal groups which are excluded de facto or de jure from collectives and individual privileges of homonymous groups : servents in work or retired, and others workers (as rents receivers), they choose this title instead of the name of their job.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Les "bourgeois de Paris" au XVIIIe siècle : identification d'une catégorie sociale polymorphe


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (602 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (244 réf.). Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1997 CRO (1-2)
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2450
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6339
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Les "bourgeois de Paris" au XVIIIe siècle : identification d'une catégorie sociale polymorphe
  • Dans la collection : Thèse à la carte
  • Détails : 1 vol. (523-[99] p.)
  • Notes : Tirage à la demande par l'éditeur.
  • ISBN : 978-2-7295-2567-52-284-01179-9
  • Annexes : Bibliogr. p. 495-523.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.