Lacenaire, un monstre dans la societe de la monarchie de juillet

par Anne-Emmanuelle Demartini

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Corbin.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette recherche s'inscrit dans la perspective d'une histoire des representations, des anxietes sociales, des figures de l'alterite et d'une histoire des singularites. Posant le monstre, creature de l'imaginaire, comme un objet d'histoire, elle est centree sur le travail social de construction d'un monstre qui s'est opere au cours de l'affaire lacenaire qui a defraye l'actualite au tournant de l'annee 1835-1836. Criminel atypique, parce que d'origine bourgeoise, instruit et doue, le celebre assassin-poete pierre-francois lacenaire a ete considere comme un monstre par ses contemporains et s'est lui-meme voulu tel, inventant par la monstruosite revendiquee, une figure neuve d'infamie. Etudiee a la lumiere de la figure du monstre, l'affaire lacenaire apparait comme un remarquable point d'entree dans l'imaginaire de la monstruosite, et plus largement, dans l'imaginaire social des premieres annees de la monarchie de juillet. Dans la figure d'un monstre rebelle aux categories traditionnelles d'intelligibilite, figure profondement ambigue entre humanite et inhumanite, entre identite et alterite, s'expriment les inquietudes d'une epoque, ecartelee entre un passe obsedant et un avenir incertain. Projetant ses demons dans le monstre lacenaire, monstre politique, monstre criminel, monstre bourgeois et monstre romantique, la societe les a aussi avec lui exorcises, lacenaire ayant contribue a fonder le grand tournant conservateur de la monarchie de juillet.

  • Titre traduit

    Lacenaire, a monster in the july monarchy society


  • Résumé

    Aiming both at a history of representations of social anxiety and images of alterity, and at a history of singularity, this thesis considers the monster - a production of the collective imagination - as a historical object. It examines the creation by society of a monster figure through the lacenaire case, the major criminal event a the turn of the year 1835-1836. An atypical criminal - being a gifted, well-read man of bourgeois origins -, the "murderer-poet" pierre-francois lacenaire was seen as a monster both by himself and by his contemporaries, since his professed monstrosity aimed to create a new figure of infamy. In this light, the lacenaire case provides a remarkable key to the history of the imagining of monstruosity, and, more broadly, to the social imagination during the opening years of the july monarchy. Such a monster-figure seems to escape traditional categories of intelligibility, as it wavers between the human and the inhuman, between selfhood and otherness. As such, it conveys the distress of a time that was torn between an obsessive past and an uncertain future. By considering lacenaire as a political, criminal, bourgeois and romantic monster, the society of his time cast its own demons upon him, thereby exorcizing them. In this respect, lacenaire can be said to have originated the conservative turning-point of the july monarchy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 948 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 451 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2461
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 6343
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.