Improbable cité : Paris et la transition démocratique au début de la troisième république : étude de morphologie politique

par Céline Braconnier

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Pierre Birnbaum.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette these interroge les processus a l'oeuvre dans la construction politique de la capitale et en mesure les effets sur la figure du local que paris constitue egalement. Elle rend compte du conflit qui, au debut de la iiie republique, a oppose les parisiens menes par le groupe d'autonomie communale a ceux, de plus en plus nombreux au fur et a mesure de la democratisation du regime, qui pretendent presider aux destinees de la ville au nom de la france : representatns de l'etat, elus de la nation mais aussi litterateurs ou membres d'associations. Elle montre comment la nationalisation de paris, dont la consecration evince la democratie urbaine des enjeux politiques legitimes, devient acceptable pour les parisiens quand, au tournant du siecle, le champ politique et culturel local devient lui-meme le relai d'offres identitaires fondees sur le rejet de la citoyennete. Par le biais d'une exclusion muee en refus de prise de role, la surestimation de soi collective de parisiens apprenant a tirer profit de l'identification de paris a la france comble les frustrations engendrees par leur mort politique.

  • Titre traduit

    Unlikely city. Paris and the transition to democraty at the start of the third republic. Political morphology studies


  • Résumé

    This dissertation queries the processes at work in the political construction of the capital and assesses their impact on the local configuration of paris. It gives an account of the conflict which at the start of the third republic opposed the parisians, led by the groupe d'autonomie communale to those who, increasingly greater in number as democratisation gradually set in, claimed to have a leading national role in the destiny of the city : state representatives, elected members of the nation, but also men of letters or members of associations. It sets out to show how the nationalisation of paris, whose achievement ousts the urban democracy of legitimate political interests, gradually becomes acceptable to parisians when, at the turn of the century, the local cultural and political arena itself became the relay for identity proposals founded upon the rejection of citizenship. Through exclusion in the form of a refusal to take a part, the general self-overestimation of parisians learning to draw benefit from the identification of paris with france made up for the frustrations caused by their political end.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1-298 p., 299-601 p., 602-798 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 490 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : cujas
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.