L'économie alternative de l'expérimentation à la théorisation

par François Badet

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de René Passet.

Soutenue en 1998

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les crises socio-économiques et environnementales semblent marquer l'échec des politiques économiques traditionnelles. Or, depuis les années soixante, l'économie alternative défend l'idée que l'économie est une affaire politique et qu'elle est l'affaire de tous. Cette conception conduit à dépasser l'opposition traditionnelle entre l'état providence et la loi du marché. Cette reprise en main de l'économie par les gens se concrétise dans des pratiques économiques de solidarité et de démocratie économique. Elle trouve sa source dans les socialismes utopistes du siècle dernier. Elle débouche simultanément sur une remise en cause des grandes doctrines économiques et sur une approche alternative de l'économie. Elle considère la personne plutôt que l'homo oeconomicus, la société politique plutôt que l'espace marchand, un environnement généreux plutôt qu'illimité, des schémas d'intelligibilité évolués plutôt que le mécanisme. Cette approche se fonde sur le small is beautiful, l'économie gandhienne, le don maussien, l'économie humaniste, la bio-économie, le féminisme. . . La pensée économique s'ouvre ainsi aux autres sciences et aux questions de l'homme. Cette approche permet de voir autrement les problèmes actuels : le chômage s'analyse comme une mutation du développement économique, le sous-développement comme la captation de flux par les pays développés, la crise de l'environnement comme le conflit de deux logiques. La logique économique est elle-même en cause. Elle définit de nouveaux outils, tels les indicateurs alternatifs, qui comportent des indicateurs sociaux et environnementaux et se construisent en vue d'une utilisation par les populations concernées. Elle promeut une redéfinition du travail, la redistribution du temps de travail, un revenu de base et la pluri-activité ; une réintégration de la biosphère, avec les entreprises écologiques et la gestion normative; et l'institution d'un troisième secteur qui redonne le contrôle de l'économie à la collectivité.

  • Titre traduit

    The alternative economy : from experimenting to theorizing


  • Résumé

    The socio-economic and environmental crises seem to show the failure of the traditional economic policies now, since the sixties, the alternative economics maintains the idea that the economy is a political matter and that it is the matter of everybody. This conception leads to go beyond the traditional opposition between the welfare state and the law of the market. This take-over of the economy back to the people takes the forms of economic practices of solidarity and economic democracy. It finds its roots in the utopian socialisms of the last century. Simultaneously, it induces to question the main economic theories and it proposes an alternative approach of the economy. It considers the person rather than the homo oeconomicus, the political society rather than the merchant space, a generous environment rather than an illimited one, advanced intelligibility schemes rather than mechanism. This approach is grounded on small is beautiful, the gandhian economics, the maussian gift, the humanistic economics, the bio-economics, the feminism. . . This way, the economic thought opens itself to the other sciences et to the human questions. This approach allows a different analysis of the problems of the moment : unemployment is seen as a mutation of the economic development, the under-development as the diversion of the flows by the developped countries, environmental crisis as the conflict between two logics. The economic logic itself is in question. It defines new tools, like alternative indicators. These count social and environmental indicators and are build in order to be used by the concerned people. It promotes a new definition of work, the share of the working time, a basic income and the multi-activity; a reinstatement of the biosphere, with the ecological firms and the normative management; and the institution of a third sector that gives the control over the economy back to the community.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (430 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 163 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : P98-033

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 1579
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-1998-14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.