Microstructure et tenue a la corrosion par l'aluminium de betons refractaires alumineux

par INES EXNER

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Victor Gabis.

Soutenue en 1998

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Apres un rappel bibliographique des mecanismes de corrosion des refractaires alumineux par l'aluminium et ses alliages, et des divers parametres qui influent sur la resistance a la corrosion, l'auteur examine longuement la maniere de formuler un beton pour que celui-ci ait les pores les plus fins possibles. Il discute aussi l'amelioration de la tenue a la corrosion suite a l'addition d'oxyde de chrome ou de sulfate de baryum. Enfin, l'auteur decrit un certain nombre d'essais de corrosion et conclut que c'est la taille des pores ouverts qui gouverne essentiellement la resistance a la corrosion. Il est souvent admis que l'amelioration de la tenue a la corrosion par addition de certains composes chimiques provient du caractere antimouillant de ces composes. En realite, pour l'auteur, ces derniers reagiraient avec les constituants du beton et/ou les alliages d'aluminium pour engendrer des phases nouvelles qui obstruent plus ou moins les pores. En fabriquant des betons a porosite tres fine, sans addition d'agents anti-corrosion, l'auteur obtient, en effet, des materiaux qui resistent aussi bien a l'agression des alliages d'aluminium.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 220 p.
  • Annexes : 101 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.