Le corps de l'écriture : le travail de la création dans Free fall et The paper men de William Golding

par Brigitte Malinas-Vaugien

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Daniel Ferrer.

Soutenue en 1998

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail propose une nouvelle lecture de deux romans de William Golding, Free fall et the paper men, qui, par le biais de la question de l'acte créateur, posent celle de la place du créateur dans sa relation à son corps et à sa création, donnant ainsi à l'oeuvre de Golding une dimension métafictionnelle dans la littérature britannique. Ces deux romans ont été pour Golding l'occasion de marquer un temps d'arrêt à deux périodes cruciales de sa vie, pour engager, par le biais de la fiction, une réflexion qui n'a céssé de le préoccuper sur le mystère du processus créateur. Notre approche est donc essentiellement focalisée sur la poiétique, c'est-à-dire sur la production de l'oeuvre dans sa genède fictionnalisée et dans son développement. Elle s'attache à analyser comment ces deux romans inscrivent dans leur texte les traces du travail psychique qui les a créé. Les deux romans traduisent la tentative de rassembler en un texte la diversité et la spécificité des processus en jeu lors du travail de la création. Une double approche psychanalytique et sémiotique nous montre comment Golding inscrit dans le corps de ces deux oeuvres non seulement des aspects de son propre appareil psychique, mais aussi son expérience de créateur et sa relation à l'écriture. Le corps de l'artiste, son corps réel, son corps imaginaire, son corps fantasmatique, sont présents tout au long de son travail : il en tisse la trame et la chaine de son oeuvre, conjuguant sans cesse corps et corpus. Le paradigme corporel est appréhendé comme la métaphorisation de l'inscription du processus créateur. Les deux récits sont l'expression d'une projection corporelle et textuelle de l'artiste, implicite ou réel, qui s'inscrit dans les phases du processus créateur (procréation, appropriation, excré(a)tion) et dans les grands modèles cosmogoniques de la création de l'univers. L'oeuvre devient ainsi le corps du créateur réapproprié comme un architexte ou se lit le mystérieux et douloureux travail de la création.


  • Résumé

    This study suggests a ditterent reading of Golding's novels Free fall and The paper men, in that both these novels raise questions about the creative process and the role of the artist in his relation to his body and to his work. Thus it opens Golding's work to a metafictional dimension. The two novels correspond to two crucial periods in Golding's life which reflect an increasing concern over the creative process as well as a desire to transfuse it into his fiction. This study is essentially focussed on the fictionalized genesis of creative production and its development. It attempts to analyse how these two novels bear the imprint of the psychic work that created them. Both novels translate the attempt to channel the diversity and specificity of the creative process. Through a psychoanalytical and semiotic approach this study shows how Golding inscribes in the body of the text his own psyche, his creative experience and his relation to writing. The artist's bodies" in their real and imaginary forms are present in his very work: He weaves them both until he fuses body and embodiment. The bodily functions become the metaphors of the creative process. The projection of the artist's body, whether real or implied, onto the text, determines the different phases of the creative process (procreation, appropriation, excre(a)tion) and fits in with the great cosmogonic models of the creation of the universe. The work thus becomes the body of the artist reappropriated as an archi-text where the painful and mysterious labour of creation can he deciphered.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 358 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 180 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.