La dynamique resonnante dans le systeme solaire application au mouvement des objets transneptuniens

par FABRICE THOMAS

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Claude Froeschlé.

Soutenue en 1998

à OBS. PARIS .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these etudie la dynamique resonnante dans le systeme solaire externe. Cette analyse consiste a determiner les caracteristiques (localisation et amplitude) des resonances orbitales, seculaires et de kozai qui peuvent affecter l'evolution temporelle de l'orbite d'un petit corps (asteroide ou comete) dont le mouvement est perturbe par des corps plus massifs : les planetes. Le cas des objets transneptuniens est ici considere. Au nombre actuel de 60, ils seraient les membres d'une nouvelle famille de petits corps : la ceinture de kuiper. Celle-ci rassemblerait, outre pluton, plusieurs milliers de corps assez volumineux et serait constituee par les reliquats inutilises lors de la formation des planetes. Une exploration analytique et numerique de la dynamique montre que cette ceinture se divise en trois regions. La premiere correspond a sa partie interne (comprise entre 34 et 40 ua) dans laquelle les resonances orbitales avec neptune protegent les objets des rencontres proches avec cette planete. De plus des integrations numeriques revelent que ces resonances presentent une stabilite a long terme, equivalente en duree a l'age du systeme solaire. Aussi tous les objets decouverts dans cette zone se repartissent dans ces resonances, et surtout dans la resonance 2/3 avec neptune ou se trouve pluton. La region intermediaire (entre 40 et 42 ua) est instable car les resonances seculaires avec uranus et neptune y sont presentes. L'interaction entre ces resonances rend les orbites tres chaotiques et fait croitre leur excentricite jusqu'au stade de croiseur de neptune qui, par rencontres proches, va tres rapidement depeupler cette zone. En revanche, la partie externe de la ceinture (au-dela de 42 ua) presente une dynamique resonnante assez pauvre : il n'y a plus de resonances seculaires et les resonances orbitales, tres separees les unes des autres, ont des effets dynamiques peu intenses.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 120 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Paris). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 7477
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TThomas
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.