Analyse tridimensionnelle directe de la porosite structurale de vertisols relations entre formes et fonctionnement hydrique

par Patrice Guillaume

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Remy.

Soutenue en 1998

à l'ENSA MONTPELLIER .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La porosite structurale intra-prisme des vertisols stocke l'eau aisement utilisable, les macrofissures ne jouant pas ce role et la conductivite matricielle etant tres basse. La morphologie des pores determine leur qualite en terme de disponibilite d'eau et d'air pour les plantes. Trois materiaux representatifs de gestions agricoles extremes sont etudies. Une methode de visualisation directe tridimensionnelle de la porosite structurale est proposee. L'impregnation par une resine polyester fluorescente se fait sous vide, a l'etat humide, au debut du retrait normal. Les argiles gonflantes sont dispersees et le moulage obtenu permet de decrire formes et organisation des pores. Caracteristiques des horizons b, des faisceaux de tubes, d'origine biologique, ont des diametres superieurs a 10 m. Des reseaux de meats polyconcaves, relies par des fissures ondulees epaisses a parois rugueuses, connectes aux tubes, caracterisent un materiau fragmente apres labour en sec (mf). Ces fissures forment des architectures en eponge apres gonflement du materiau. Des reseaux de meats polyconvexes et de vides plans cellulaires caracterisent un materiau petri (mp) par un labour sur sol humide puis fragmente. Des fissures fines a parois lisses transitoires signent le retrait. L'eau des tubes, qui aerent peu le milieu, est prelevee en priorite et le stock matriciel est difficilement reconstitue. Les architectures mf offrent aeration due aux meats, et stockage d'eau dans les fissures rugueuses et les tubes interconnectes ou les plantes puisent en priorite. Dans les eponges, la mobilisation matricielle est plus precoce aux depens de l'aeration. Le petit nombre de fissures fines et la concurrence des plantes limitent la recharge matricielle dans les deux cas. Les architectures mp offrent aeration mais faible retention d'eau. Eau matricielle et structurale sont conjointement mobilisees, l'irrigation recharge les deux domaines via les nombreuses fissures planes ouvertes en dessiccation. Les plantes croissent mieux sur mf que sur mp. Cette comprehension permet aussi d'affiner la gestion de l'irrigation pilotee par theresa. Nous disposons ainsi d'un outil de diagnostic peu couteux, pour une gestion agronomique maitrisee et perenne des vertisols, qui doit integrer techniques culturales et preservation de l'activite biologique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 P.
  • Annexes : 114 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.