Etude de la diversite genetique du genre elaeis (e. Oleifera (kunth) cortes et e. Guineensis jacq. ) par marqueurs moleculaires (rflp et aflp)

par EDSON BARCELOS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JULIEN BERTNAUD.

Soutenue en 1998

à l'ENSA MONTPELLIER .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La diversite genetique et sa structuration dans les ressources genetiques des palmiers a huile e. Oleifera et e. Guineensis ont ete evaluees a l'aide des marqueurs moleculaires. La variabilite genetique des rflp a ete etudiee par 37 sondes d'adnc nucleaires, 1 sonde d'adnr, 2 sondes chloroplastiques et 4 sondes mitochondriales. 241 individus de l'espece americaine e. Oleifera originaires du bresil, du perou, du nord de la colombie, de l'amerique centrale, du surinam et de la guyane ont ete etudies. L'analyse sur l'espece africaine, e. Guineensis, a ete faite sur 30 individus originaires d'angola, de la cote d'ivoire, du cameroun, du zaire, du benin, du nigeria, sur 4 individus de l'origine deli et sur 4 individus provenant des introductions faites au bresil/bahia par les esclaves. Cet ensemble d'accessions represente une bonne couverture des aires de distribution de ces deux especes en amerique et afrique, respectivement. Un sous echantillon de 44 individus d'e. Oleifera et 22 individus d'e. Guineensis a ete analyse aussi par la technique aflp, avec 3 combinaisons d'enzyme/amorce. Les donnees ont ete soumises a des analyses multivariees afc, suivies de classification en groupes et f-statistiques. Les resultats obtenus par les analyses rflp et aflp sont concordants. Les deux techniques ont revele une divergence entre les deux especes du meme ordre de grandeur que la diversite revelee a l'interieur de l'espece e. Oleifera. Au niveau de l'espece americaine, une forte structuration de la diversite genetique a ete revelee selon les origines geographiques du materiel etudie, avec l'identification de 4 groupes genetiquement distincts : bresil, perou, amerique centrale et guyane/surinam ; la differenciation entre ces groupes represente 74% de la variabilite totale revelee dans l'espece. La diversite genetique d'e. Oleifera originaire de l'amazonie bresilienne est structuree selon les fleuves de la region, avec 35% de la variabilite genetique due aux differences entre les 32 populations analysees. Le genome cytoplasmique du genre elaeis presente une faible diversite genetique. Deux types chloroplastiques ont ete reveles pour le genre elaeis ; un type est commun a l'espece americaine et a l'espece africaine tandis que l'autre est specifique des individus d'e. Oleifera originaires de l'amerique centrale. Au niveau du genome mitochondrial, 6 types mitochondriaux ont ete trouves chez l'espece americaine et 2 types chez l'espece africaine. La quantite de l'adn nucleaire mesuree en cytometrie chez ces deux especes varie d'environ 10% chez l'espece americaine entre les individus originaires du surinam (4,03 pg 0,11) et les autres origines (4,42 pg 0,11). L'e. Guineensis presente une quantite d'adn egale a celle des individus d'e. Oleifera originaires du surinam. Les niveaux de diversite genetique au sein de ces deux especes ont ete compares et l'evolution du genre elaeis a ete discutee. Les consequences de ces resultats sur la gestion et l'utilisation des ressources genetiques d'e. Oleifera sont aussi abordees.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 137 P.
  • Annexes : 253 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.