Prise en compte de proximites en analyse factorielle et comparative

par Pierre-André Cornillon

Thèse de doctorat en Sciences et techniques communes

Sous la direction de Robert Sabatier.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La non independance des observations est un phenomene souvent rencontre en statistique. Ce travail, dans le cadre des analyses factorielles quelques methodes pour tenir compte de ces liaisons entre observations. Le cadre des analyses locales est ainsi etendu a l'analyse en composantes principales sur variables instrumentales et a la regression partial least squares. D'autres metriques permettant par exemple la reconstitution des donnees sont aussi envisagees. La seconde partie de ce travail traite de l'extension de ces criteres de prise en compte de proximites a l'analyse conjointe de tableaux. Des tests de non independance et leurs proprietes d'optimalite sont exposes dans le troisieme chapitre. Enfin, des modeles prenant en compte la non independance dans le cadre plus complexe d'analyse comparative sur des populations de poissons teleosteens sont presentes. L'estimation des coefficients des differents modeles est realisee par des procedures iteratives sur la vraisemblance (methode em) ou sur la vraisemblance concentree.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 225 p.
  • Annexes : 90 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.