Etude de la diversite genetique de la vigne (v. Vinifera l. ) par les marqueurs morphologiques et moleculaires

par CECILE CUISSET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de André Charrier.

Soutenue en 1998

à l'ENSA MONTPELLIER .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La diversite de l'espece vitis vinifera l. A ete analysee par les marqueurs morphologiques et moleculaires sur 237 cepages et 21 representants du compartiment sauvage. Le fort polymorphisme des marqueurs moleculaires autorise leur utilisation en identification varietale. La forte differenciation estimee entre les compartiments sauvage et cultive, le sexe ratio des populations sauvages etudiees et la forte structuration en fonction de l'origine geographique montre que ces individus pourraient etre de vraies vignes sauvages et non des echappes de culture. Les donnees morphologiques et moleculaires ont fourni la meme image de l'organisation de la diversite du compartiment cultive de l'espece. Aucune structuration globale n'ayant ete revelee, 2 facteurs a priori ont ete consideres : le type d'utilisation (cepages de table ou de cuve) et l'origine geographique presumee des cepages. Quatre groupes genetiques ont ete mis en evidence : le groupe des cepages de table, faiblement differencie de l'ensemble des cepages de cuve sur la base des marqueurs moleculaires (environ 10%), et trois groupes geographiques de cepages de cuve : est (balkans-caucase), ouest-atlantique (france-portugal) et ouest-mediterraneen (espagne-sud de la france), differencies de 7 a 12%. Les hypotheses proposees pour expliquer l'origine de la differenciation entre ces quatre groupes genetiques supposent les effets d'une selection differentielle ou l'utilisation de populations sauvages differenciees (directement ou par hybridation avec du materiel cultive). Nos resultats ont permis d'ouvrir la discussion a ce sujet et soulignent la necessite d'approfondir cette analyse pour essayer de trancher de facon definitive entre ces hypotheses. Cette etude ouvre des perspectives pour l'identification varietale et une meilleure gestion de la collection de cepages. Elle souligne l'interet de la diversite des populations sauvages actuelles et pose le probleme de leur reconnaissance, de leur etude et de leur preservation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 140 P.
  • Annexes : 145 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.