Organisations paysannes et ressources renouvelables en basse casamance. Les modes de coordination entre acteurs

par Pierre-Marie Bosc

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Philippe Lacombe.

Soutenue en 1998

à l'ENSA MONTPELLIER .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les organisations paysannes peuvent jouer un role significatif en matiere de gestion durable des ressources renouvelables, mais pour ce faire elles doivent etablir des formes de coordination efficaces tant au sein de la societe locale que vis-a-vis de l'exterieur. Cette coordination ne peut se reduire a la seule action des structures lignageres qui investiraient des structures dites modernes. Les organisations paysannes doivent etre en mesure d'etablir des compromis stables avec les responsables des pouvoirs lignagers, mais la seule coordination interne ne suffit pas et l'efficacite de l'organisation paysanne repose sur sa capacite a modifier en sa faveur, les modes de coordination entre la societe locale et son environnement. Ces nouvelles formes de coordination supposent une reduction de l'asymetrie entre les acteurs par le developpement de competences intrinseques au niveau de l'organisation. Inversement, une amelioration de cette coordination ne peut pallier a l'absence de coordination interne comme c'est le cas lorsque l'organisation tente de suppleer l'absence d'adhesion des pouvoirs lignagers a ses projets de rehabilitation des ressources renouvelables. Les amenagements realises par l'organisation dans les vallees creent une nouvelle ressource en propriete commune a partir de ressources appropriees sur une base lignagere dont la gestion releve d'une negociation avec les pouvoirs lignagers, sous la responsabilite des aines, jouent un role d'arbitre, mais ou l'organisation exerce l'essentiel de la fonction technique a partir de l'implication des cadets et des femmes dans des structures ad-hoc. En revanche, sur les terres de plateau ou la repartition des cultures obeit davantage aux imperatifs de l'elevage qu'a ceux d'une pratique raisonnee de l'agriculture, les actions de l'organisation n'ont pas rencontre l'adhesion des aines, car elles ne prenaient pas en compte l'elevage qui joue un role central dans les processus de regulation sociale et economique. Il semble que la comprehension de l'evolution des ressources renouvelables et des modalites de leur gestion passe par une meilleure apprehension des relations entre les groupes sociaux et les troupeaux.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par IRD Editions à Montpellier, Paris et par CIRAD à

À la croisée des pouvoirs : une organisation paysanne face à la gestion des ressources, Basse Casamance, Sénégal


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 567 P.
  • Annexes : 500 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par IRD Editions et par CIRAD à Montpellier, Paris

Informations

  • Sous le titre : À la croisée des pouvoirs : une organisation paysanne face à la gestion des ressources, Basse Casamance, Sénégal
  • Dans la collection : À travers champs , 0998-4658
  • Détails : 1 vol. (310 p.)
  • ISBN : 2-7099-1562-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 285-300
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.