La privatisation du secteur public au Maroc

par Abdelaziz Hassini

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Jean-Marie Rainaud.

Soutenue en 1998

à Nice .


  • Résumé

    En dépit d'un discours libéral permanent, le Maroc se retrouve à la veille de la décennie 1990 avec un secteur public assez important qui avoisine les 700 entreprises. L'évolution du contexte international et le faible rendement de ces entreprises publiques ont conduit les pouvoirs publics à s'engager dans la voie des réformes. Une première tentative visait à privatiser la gestion, à réformer les structures internes en introduisant des méthodes de management. N'ayant eu que des résultats contrastés, les responsables ont decidé d'engager -avec prudence- la délicate privatisation du secteur public national. La privatisation a touché dans un premier temps les entreprises exercant dans les secteurs concurrentiels pour s'etendre ensuite aux entreprises de service public. Cette extension du champs des privatisables a été encouragée d'un coté par les resultats prometteurs des premières opérations et d'un autre côté par la nécessité de se doter d'infrastructures performantes pour pouvoir envisager tout developpement economique et social.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (380 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p.364-374

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Côte d’Azur. Service commun de la documentation. Bibliothèque Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98NICE0021

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1161-1998-24
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.