Contribution à l'étude fonctionnelle de clones de lymphocytes T spécifiques de mélanomes humains

par Eric Le Dréan

Thèse de doctorat en Biologie. Immunologie

Sous la direction de Francine Jotereau.

Soutenue en 1998

à Nantes .


  • Résumé

    Il apparait aujourd'hui que les tumeurs peuvent exprimer une multiplicité d'antigènes potentiellement reconnaissables par différents effectueurs du système immunitaire, parmi lesquels les lymphocytes T qui peuvent jouer un rôle majeur dans leur élimination. Certains antigènes sont créés par la transformation maligne, tandis que d'autres sont des protéines du soi également exprimées dans les cellules normales, le plus souvent en moindre quantité. Dans tous les cas, nous avons prouvé que les cellules tumorales permettent l'induction d'une réponse immune puisque des clones de lymphocytes T CD4+ et CD8+ spécifiques d'antigènes présentés par les mélanomes ont été mis en évidence. Néanmoins, nous avons également montré que ces clones spécifiques de tumeur ne sont que partiellement activés par la cellule tumorale. Nous avons démontré que cette hyporéactivité a pour origine une mauvaise capacité de présentation de la cellule tumorale liée essentiellement à un nombre de complexe CMH-peptide insuffisant.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [176] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 112-126

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98 NANT 2129
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 98 NANT 2129
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.