Nouvelle approche pour la diffusion multiple dans les interactions noyau-noyau aux energies ultra-relativistes

par MICHAEL HLADIK

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Klaus Ulrich Werner.

Soutenue en 1998

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous proposons une nouvelle approche pour la diffusion multiple dans les collisions hadron-hadron et noyau-noyau aux energies ultra-relativistes. L'objectif est d'obtenir une description coherente des processus mous et durs. Le point central est la repartition d'energie parmi les interactions elementaires. Nous definissons l'interaction elementaire par la somme du pomeron mou et dur. Le pomeron dur est defini sur la base de qcd perturbative, comme dans la diffusion profondement inelastique. Le traitement du pomeron mou est base sur la theorie gribov-regge avec une modification permettant la conservation de l'energie dans le calcul des sections efficaces, ce qui n'est pas le cas dans la theorie gribov-regge. Dans ce cadre, nous formulons les sections efficaces inelastiques pour les interactions hadron-hadron et noyau-noyau. Pour la solution, nous employons la technique monte-carlo, plus precisement le processus de markov. Les sections efficaces sont interpretees comme des distributions de probabilite. Les configurations des pomerons sont ainsi generee. Un modele de cordes est utilise pour la production des particules. Nous discutons la necessite d'introduire des interactions secondaires. Nous proposons un modele des gouttelettes de matiere de quarks pour le traitement des domaines de haute densite produits dans les collisions d'ions lourds. Pour l'hadronisation des gouttelettes nous proposons un scenario statistique en utilisant la desintegration selon l'espace de phase a n-corps. Pour les applications, nous considerons notre modele valable pour des energies variant de 10 gev a 200 gev. Jusqu'a l'energie de 200 gev. Pour les interactions hadron-hadron nous comparons les resultats de notre modele aux donnees experimentales jusqu'a cette energie. Puis nous etudions les resultats pour les interactions noyau-noyau a 20 gev par nucleon avec les donnees de l'accelerateur sps. Finalement nous faisons une prediction pour les resultats de collisions au-au a 200 gev par nucleon qui seront realisees par le collisionneur rhic.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 167 P.
  • Annexes : 108 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98 NANT 2109
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98 NANT 2109
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.