Caracterisation et traitement des lixiviats stabilises de decharge par des procedes a membrane

par DOMINIQUE TREBOUET

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Francis Quemeneur.

Soutenue en 1998

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En raison des exigences croissantes des normes de rejet et de la stabilisation des jus de decharges (lixiviats) au cours du temps, de nouvelles techniques de traitement ont fait leur apparition dans ce domaine. L'osmose inverse s'est developpee dans de nombreux pays europeens. Cependant cette technique assez couteuse, se justifie seulement quand les normes sont drastiques. Les lixiviats du cet de saint nazaire ont servi de support a l'etude. Ils sont caracterises et surtout identifies comme etant des lixiviats bien stabilises. La comparaison du traitement des lixiviats par ultrafiltration, osmose inverse et nanofiltration a mis en evidence la position intermediaire de cette derniere technique qui cumule des avantages des deux autres procedes et peut constituer une solution satisfaisante dans certains cas. Nous avons donc cherche a mieux maitriser cette technique, peu utilisee a ce jour dans ce domaine. A partir de l'etude preliminaire, deux membranes organiques ont ete selectionnees pour realiser des essais a l'echelle pilote. Apres une optimisation des parametres hydrodynamiques, les resultats du traitement dans differentes conditions operatoires montrent que : - l'elimination de la dco et des ions est fonction de la membrane utilisee. Le permeat obtenu avec la membrane mpt-31 a une dco inferieure a la norme de rejet, - la faible retention des sels monovalents autorise un taux de conversion de 75%, - le ph modifie le taux de retention de la dco et des ions ainsi que le colmatage des membranes, - les pretraitements (prefiltration et coagulation) n'apportent aucune amelioration aux performances des membranes. La comparaison des resistances hydrauliques montre que la chute du flux au cours du temps, est essentiellement provoquee par des phenomenes reversibles : polarisation de concentration, pression osmotique et depot de particules. Le colmatage irreversible provient de la precipitation de sels et de l'adsorption de certains composants des lixiviats sur les membranes. L'utilisation de solutions modeles a base d'acide naphtoique et de differents sels a mis en evidence que les charges de surface des membranes sont minimisees par les ions ca#2#+ et fe#3#+ et par l'acidite du milieu.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 208 P.
  • Annexes : 142 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98 NANT 2043
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 98 NANT 2043
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.