Contribution a la determination de l'intersection de surfaces parametriques par des techniques de suivi de contours

par EMMANUEL MALGRAS

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de JEAN-CLAUDE DAUBISSE.

Soutenue en 1998

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude concerne la determination de l'intersection de deux surfaces parametriques. Nous nous appuyons sur une methode developpee precedemment dans le cadre des travaux de l'equipe. La phase de suivi de contours de cette methode est beaucoup trop lente. Le but de ce memoire est donc d'etudier et d'optimiser differents algorithmes de suivi de contours en supposant connu un point de depart sur chacune des courbes a determiner. Une attention particuliere est portee a la robustesse des methodes ainsi qu'a leur evaluation. Une etape de suivi de contours etant constituee de deux phases (prediction et correction), l'etude est realisee en deux temps. La recherche d'une ou plusieurs methodes de correction rapides, fiables et robustes est la premiere priorite car c'est la plus couteuse en temps de calcul. Diverses methodes, heuristiques (methode des croix, hookes et jeeves. . . ), traditionnelles (newton, gradients. . . ) ou proposant un compromis entre les deux classes de methodes (marquardt amelioree) sont etudiees et comparees. Differentes predictions sont ensuite implementees pour trouver celle qui est la plus adequate. Le probleme est de determiner si une meilleure prediction, plus complexe a obtenir, permet de limiter le nombre d'etapes de correction, avec finalement un gain de temps global. Il convient d'envisager un controle automatique des parametres definissant les courbes d'intersection afin d'aboutir a la meilleure representation possible. Il faut eviter de calculer des points inutiles, comme dans le cas des portions de courbes quasiment rectilignes souvent decrites par un trop grand nombre de points. De meme, les segments reliant deux points d'intersection doivent approcher correctement la courbe. Dans une derniere partie, le suivi de contours est adapte a deux cas particuliers : celui de l'auto-intersection et celui ou les composantes d'intersection sont des portions de surfaces. On parle dans cette derniere approche de suivi de frontieres.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 226 P.
  • Annexes : 58 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.