Paroles, cinémas et modernités : une approche socio-politique et sémio-narratologique de la modernité au cinéma : le cinéma durassien du vide et le cinéma africain francophone

par Henriette Mbollé

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Guy Borreli.

Soutenue en 1998

à Nancy 2 , en partenariat avec Institut européen du cinéma et de l'audiovisuel (Nancy) (laboratoire) .


  • Résumé

    La modernité au cinéma dans les années 1960-1970, appréhendée comme prise de parole politique par le cinéma à l'échelle nationale et internationales été ramenée à la seule crise des fondements. Une telle conception néglige l'autre aspect de cette modernité qu'était la recherche des fondements, surtout dans les pays du tiers-monde, et en plus accrédite la thèse actuelle du "retour de la fiction". Privilégiant les notions de diversité et de décentrement, notre recherche tend à montrer qu'on ne saurait décréter, dans l'absolu, la fin d'une modernité cinématographique dont les enjeux et les retombées ont été en même temps explicités et subtils, semblables et opposes, internationaux et fondamentalement locaux. Il s'agit d'un décentrement de l'interprétation de cette modernité, vue ici comme crise et en même temps recherche des fondements; d’un décentrement de la méthode d'approche, qui oscille entre une lecture socio-politique et thématique, et une analyse semio-narratologique; enfin d'un décentrement du corpus filmique en optant pour une approche chiasmatique de deux cinématographies "modernes" l'une aux antipodes de l'autre: le cinéma de Marguerite Duras défini par la crise des certitudes, le vide, et le cinéma africain francophone, porte vers une plénitude du sens due à la quête de l'identité culturelle africaine authentique. Dans l'une et l'autre cinématographie, la parole constitue un élément fondamental, tant en tant qu'action ("la parole-action"), qu'en tant que récit ("la parole-récit"). Notre évaluation apprécie la modernité cinématographique par rapport à la réalité politique (1ère partie),à l'altérité et à l'utopie (2ème partie),à la réception (3ème partie),au récit (4ème partie),et au mouvement comme concept-clé sous-tendant la notion de modernité (5eme partie). Au-delà de l'analyse socio-politique et semio-narratologioue des films, ce travail pose également les bases d'une anthropologie de la modernité au cinéma.

  • Titre traduit

    Words, films and modernities : a socio-political and semio-narratological approach of modernity in cinema : durassian cinema of vacuous and french speaking african cinema


  • Résumé

    Modernity in cinema in the sixties and the seventies, defined as a political speech in cinema on national and world scale, has been reduced to the only crisis of foundations. Such a conception neglects research of foundations in this cinematographically modernity specially met in the third world, and gives substance to the actual thesis of "return of the fiction". In this work, we favor diversity and decentration, in order to show the impossibility to decree the end of this cinematographically modern movement, thus its stakes and consequences have been at the same time explicit and subtle, similar and opposed, international and fundamentally local. We adopt a decentration of interpretation, studying this modernity not only as crisis of foundations, but also as research of these foundations ; a decentration of method, that is not only socio-political but also semio-narrative; finally a decentration of films corpus, analyzing in a chiasmatical approach, two "modern" cinemas radically different: the movies of M. Duras defined by the crisis of certitudes, the vacuous, and the French-speaking African cinema researching the fullness of authentic African cultural identity. Words as action ("la parole-action") and as narration ("la parole-recit") have a great place in these two "modern" cinemas. We study them in relation with the socio-political reality (1rst part),with the otherness and the utopia (2nd part), with the problem of reception (3rd part),with the question of narration (4th part), with the concept of movement as a great concept around the notion of modernity (5th part). Beyond films socio-political and semio- narrative analysis, this work is also a reflexing about anthropology of modernity in cinema.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Paroles, cinémas et modernités : une approche socio-politique et sémio-narratologique de la modernité au cinéma : le cinéma durassien du vide et le cinéma africain francophone. [volume 1]


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (684 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 529-565. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 98/33
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Presses universitaires du Septentrion à Villeneuve d'Ascq

Informations

  • Sous le titre : Paroles, cinémas et modernités : une approche socio-politique et sémio-narratologique de la modernité au cinéma : le cinéma durassien du vide et le cinéma africain francophone. [volume 1]
  • Détails : 1 vol. (684 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 529-565. Filmogr. p. 567-593. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.