Les unités lexicales complexes : productivité et opacité en français et en bulgare

par Ludmila Kefalova

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jacques François.

Soutenue en 1998

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Le français et le bulgare ont des traits communs dans leur développement historique, d'où l'intérêt de comparer leur fonctionnement au niveau de la morphologie dérivationnelle. Le traitement propose dans cette thèse se veut adéquat à la fois linguistiquement et psychologiquement. La dérivation productive des unités lexicales, examinée dans une perspective cognitive, a un poids relativement faible par rapport aux régularités partielles dans le lexique. D’autre part, les règles de formation des mots, comme tout phénomène linguistique, sont en évolution et il se peut qu'un même affixe entre en jeu dans de différents types de formations ou que deux affixes indépendants par ailleurs s'appliquent systématiquement en bloc a un type de bases au point de constituer un seul formant dérivationnel. Trois types d'alternances morphologiques entrent en jeu dans le lexique : alternances flexionnelles (entre des bases représentant un même lexème), alternances dérivationnelles productives (qui fonctionnent dans la formation de néologismes) et alternances non productives (qui relient des bases lexicales sans être actives pour de nouvelles formations).

  • Titre traduit

    Complex lexemes : productivity and opacity in french and bulgarian


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (313 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 223-226. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 98/18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.