Marcel Marceau : contribution à l'étude de l'art du mime

par Agnieszka Kühnl-Kinel

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Jean Claude.

Soutenue en 1998

à Nancy 2 .


  • Résumé

    La tradition du mime moderne remonte à la pantomime blanche du 19ème siècle. Bip, personnage créé par Marcel Marceau, est le frère de Pierrot dont il a hérité le visage blafard et rêveur. Mais Bip est surtout un héros de notre époque, un peu comme Charlot auquel il ressemble par son côté burlesque. Mais l'originalité de cette création n'est pas due uniquement à de nombreuses références culturelles. S'inspirant de la grammaire statuaire de Decroux, Marceau crée sa propre technique pantomimique. Le travail du détail l'amène à établir un code se composant de différentes positions des mains, de marches et d'attitudes immobiles. Dans ses pantomimes de style et de Bip, ainsi que dans les mimodrames, il complète ce code par des procédés techniques grâce auxquels, sans avoir recours aux accessoires réels, il est capable de rendre l'invisible visible. Le mime est un moyen de communication sans paroels. Toute représentation pantomimique est donc un ensemble de signes, qu'un spectateur averti reçoit et interprète selon la convention admise et selon son expérience antérieure. Le système de codification de Marceau facilite une décomposition des séquences gestuelles en unités minimales qui portent en elles un sens et qui peuvent être par la suite notées, en l'occurrence suivant les règles de la Labanotation. De même, les séquences gestuelles distinctes composent des ensembles plus vastes qui transmettent une suite de messages constituant la fable de la pantomime. L'oeuvre de Marceau se caractérise par une recherche constante de nouvelles solutions dans le domaine du mime narratif. Aux composantes signifiantes "classiques", Marceau ajoute celles qui étaient jusqu'à présent considérées comme étrangères à ce genre théâtral, telles que la musique ou le bruitage, si bien que la transmissions de la fable s'effectue sur plusieurs niveaux de signification.

  • Titre traduit

    Marcel Marceau : contribution to the art of mime


  • Résumé

    The tradition of modern mime dates back to the pantomime blanche of the 19th century. Bip, the character created by Marcel Marceau, is the descendent of Pierrot, from whom he inherited his pale white dreamy face. Bip is first of all a hero of our time and resembles his other counterpart, Charlie Chaplin, with his burlesque nature. But the originality of Marceau's creation is not the result of its numerous cultural references. Inspired by Decroux's grammaire statuaire. Marceau created his own mime technique. His attention to detail establishes a code composed of different positions of the hands, steps and immobile poses. In his Bip and style pantomimes, as well as in his mimodramas, he completes this code with technical processes thanks to which, having no recourse to real accesories, he his able to render the invisible visible. Mime is a means of communication without words. Every mime performance is thus a group of signs, which the initiated spectator receives and interprets according to accepted convention and his previous experience Marceau's system of codification creates a breakdown of the gesture sequence into minimal units, which contain meaning and afterwards can be drawn, in this case following the rules of Labanotation. Moreover, the dinstinct gesture sequence compose larger groups which transmit a chain of messages constituting the fable of the pantomime. Marceau's work is characterized by a constant search for new solutions in the domain of mime narratif. To the classic signifying elements of theater, Marceau adds those which were heretofore considered foreign to this dramatic genre, such as music and sound effects, with the result that the fable is conveved on many different levels of signification.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (333 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 320-330. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 98/3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.