Analyse microéconomique du non-recours (non take-up) à certaines prestations sociales : application à l'Allocation Parentale d'Education (APE)

par Anne Reinstadler

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Claude Ray.

Soutenue en 1998

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Un individu qui a droit à une certaine prestation sociale, mais qui n'en bénéficie pas, se trouve à ce titre dans une situation anormale, qui est qualifiée de non-recours. L’objet de la thèse est de mettre en exergue les facteurs explicatifs de ce phénomène, et la façon dont un tel comportement peut être appréhendé. Ainsi, ce comportement peut être expliqué dans le cadre d'une analyse couts/avantages, l'individu prenant la décision de ne pas faire valoir ses droits, après avoir arbitré entre les couts induits par la demande de la prestation, et les avantages retirés de sa perception. Ces couts sont liés à l'information sur la prestation, à la complexité du processus de demande, aux stigmates ressentis par le bénéficiaire ; quant aux avantages, ils sont de nature financière, relatifs surtout au montant perçu au titre de la prestation considérée. L'application de l'analyse du non-recours à l'allocation parentale d'éducation (prestation familiale allouée aux parents de jeunes enfants, s'ils ne travaillent pas à temps plein) permet de mettre en exergue d'autres facteurs, spécifiques à cette prestation, parce qu'elle contient une condition de comportement attendu de la part des parents (comportement d'offre de travail) ; l'existence de cette condition conduit à définir un nouveau type de non-recours : le quasi non-recours, concernant des parents non éligibles à l'APE, mais qui auraient volontiers adopté le comportement requis s'ils avaient pris conscience des divers avantages retirés de la perception de l'APE. L'analyse empirique menée à l'aide d'une régression logistique indique que les facteurs relatifs à l'information et à la complexité de la prestation ont bien un rôle dans l'explication du non-recours et du quasi non-recours à l'APE, et souligne que ce dernier phénomène résulte effectivement d'un calcul couts/avantages, qui doit être entendu au sens large du terme (incluant des éléments de préférences générales), et non seulement au sens

  • Titre traduit

    Analysis of the phenomenon of non take-up of social benefits : application to a french benefit : the allocation parentale d'éducation


  • Résumé

    The non-take-up of social benefits can be defined as the fact that an individual does not receive the benefit he is eligible for. The scope of the Ph. D. Dissertation is to lighten the causes of this phenomenon, and to show how the behavior of the individual can be explained. Such a behavior can be explain through a cost/benefit analysis, that is to say that the individual decides not to take up the benefit after having compared the benefit he will receive with the costs related to the process of demand. These costs are attributed to the search for information, to the complexity of the process of demand, to the stigma that the recipient could feel. The analysis is applied to the “allocation parentale d'education”, a French benefit designed to parents with at least two children, and who do not work full time. This analysis allows us to lighten some other specific factors that can explain especially the non-take-up of this benefit, because ape presents an eligibility condition of behavior (to reduce time of work, in order to avoid being full time worker). This condition leads to define another type of non-take-up, related to this condition of behavior: the quasi non take-up that refers to parents who are not eligible for ape, but who would have been adopting the expected behavior if they had been aware of the different advantages related to the benefit. The empirical analysis (using a logic model) allows us to conclude that factors concerning the costs of information and complexity can really explain for some part the non-take-up and the quasi non take-up of ape, and outlines that this last phenomenon really results of a cost/benefit comparison that takes into account, inter alia, factors that are not of finality

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (520 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 495-508

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD NANC 1998 REI
  • Bibliothèque : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris). Centre de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Droit et sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.