Marchés dérivés et volatilité des actifs sous-jacents : analyse économique et application au marché financier français

par Lydie Michel

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Daniel Arnould.

Soutenue en 1998

à Nancy 2 .


  • Résumé

    L’influence des marchés dérivés sur la volatilité de leur sous-jacent peut être envisagée à partir d'une approche théorique ou empirique. Un premier courant théorique s'inscrit dans le cadre de l'efficience. Il aboutit à la conclusion d'une influence stabilisante du marché dérivé, ceci grâce à la réalisation des deux autres fonctions attribuées aux marches à terme, la diffusion d'information avec la publication du prix à terme et le transfert du risque vers les agents acceptant de le supporter. Un second courant parvient à la conclusion d'une influence déstabilisatrice et ceci en refusant l'efficience des marches. Ce refus peut prendre deux formes : soit ce sont les hypothèses de l'efficience qui sont remises en cause, en envisageant l'existence d'une information asymétrique ou imparfaite, soit l'efficience est rejetée de manière ex post en raison de l'adoption de comportements déstabilisants sur les marches tels que le mimétisme ou la sélection d'un horizon de gestion axe sur le court terme, qui sont à l'origine de l'influence déstabilisante qu'exercent les marchés dérivés sur leur sous-jacent. L’analyse empirique du sens de cette influence repose sur un modèle qui permet de multiplier les indicateurs de leur influence stabilisatrice ou déstabilisatrice. Ainsi, la mise en relation des cours des deux marches, dans le cadre d'un modèle à correction d'erreur, permet d'envisager d'une part l'effet informationnel que possède le marché dérivé et d'autre part, la force correctrice qu'il exerce sur le marché au comptant. Ces deux éléments, s'ils sont significatifs, sont signes d'une influence stabilisatrice. Par ailleurs, la mise en relation des volatilités des deux marches permet d'envisager les transferts d'instabilité du marché à terme vers son sous-jacent ; si de tels transferts sont mis en évidence, ils traduisent une influence déstabilisatrice. L’application de ce modèle aux indices CAC 40 au comptant et à terme a montré l'influence stabilisante du contrat, que l'on se situe en période de crise boursière ou de manière plus générale depuis l'existence du contrat. Par contre, lors de l'étude du marché obligataire, nous avons mis en évidence une instabilité au cours de la période qui a suivi le krach de 1994 et sur la période générale d'existence du contât notionnel.

  • Titre traduit

    Derivative markets and volatility of underlying claims economic analysis and application to the French financial market


  • Résumé

    The influence of derivative markets on the volatility of the underlying claims can be viewed with a theory or empirical approach. A first theoretical approach is based on the efficiency theory. It concludes to a stabilizing influence of the future markets if the two other theoretical functions of the future markets are realized, i. E. The diffusion of information with the publication of the future prices and the transfer of the risk to the agents who accept to support it. A second theoretical approach concludes to a destabilizing influence when the efficiency is rejected. This rejection can take two forms: first, the hypothesis of the efficiency model can be rejected, because of asymmetric or imperfect information. Secondly, the efficiency can be rejected ex post, because of the adoption of destabilizing behavior like mimetism or short horizon by the participants on the markets. The empirical approach is based on a model which multiplies the indexes of the stabilizing or destabilizing influence. So the study of interactions between the prices of the two markets, in an error correction model, allows us to analyses the informational effect of the derivative market and its correction effect on the spot market. These two elements, if they are significative, indicate a stabilizing influence. In an other hand, the study of the interactions of the volatility of the two markets indicates the presence of a propagation of instability of the future markets on the spot market. The application of this model to the CAC 40 contract has showed its stabilizing influence in general and even in a period of financial crisis. On the contrary, the notional future contract is showed to have a destabilizing influence on the underlying market, both in general and in a period of financial crisis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (415 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 372 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Droit et sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.