Risque de thrombose veineuse associé aux anticorps antiphospholipides

par Denis Wahl

Thèse de doctorat en Epidémiologie et santé publique

Sous la direction de Francis Guillemin.

Soutenue en 1998

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Dans ce travail nous avons étudié le risque de thrombose veineuse associé aux anticorps antiphospholipides. Notre premier objectif était d'estimer le risque de première thrombose documentée associé aux antiphospholipides. Notre méta-analyse de la littérature a montré que le risque de thrombose veineuse était plus important chez le patients présentant un anticoagulant de type lupique que chez les patients présentant des anticorps anticardiolipine. Ces résultats étaient trouvés aussi bien chez les patients lupiques que chez les patients ne présentant pas de maladie de système sous-jacente. Notre deuxième objectif était d'estimer le risque de récidive de thrombose veineuse après un premier événement. Nous avons réalisé une étude de cohorte de patients non lupiques ayant présenté un premier événement de thrombose veineuse profonde. L’influence des anticorps antiphospholipides et anti-B2-g1ycoprotéine 1 sur le délai de survenue d’une récidive a été déterminée. Nous avons montré que la valeur pronostique des anticorps anti-B2-glycoprotéine 1 était supérieure à celle des anticorps antiphospholipides.

  • Titre traduit

    The risk of venous thrombosis in pat!ents with antiphospholipid antibodies


  • Résumé

    We have studied the risk of venous thromboembolism associated with antiphospholipid antibodies. Our first objective was to determine the risk for a first documented venous thrombosis associated with antiphospholipid antibodies. We have conducted a systematic review of the literature and a meta-analysis to estimate to estimate the risk of venous thrombosis associated with antiphospholipid antibodies. We have shown, both in lupus and non lupus patients, that the risk of venous thrombosis associated with lupus anticoagulant was higher than with anticardiolipin antibodies. Our second objective was to assess the risk of recurrence after a first event. Conducting a retrospective cohort study of non lupus patients, we have also shown that anti-[Beta]2-glycoprotein I antibodies were associated with a greater risk of recurrent venous thrombosis than antiphospholipid antibodies detected by conventional tests.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (98 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Vandoeuvre-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.