Etude de la croissance et de la structure électronique des interfaces Ce-Métaux de Transition

par Nadine Witkowski

Thèse de doctorat en Physique et Chimie de la Matière et des Matériaux

Sous la direction de Daniel Malterre.

Soutenue en 1998

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le travail présenté dans ce mémoire porte sur l'étude de la croissance et de la structure électronique du cérium dans les interfaces Ce/métaux de transition. Après avoir décrit les différentes techniques expérimentales utilisées, nous avons présenté le modèle de Gunnarsson et Schönhammer qui permet d'expliquer les spectres obtenus sur le Ce par différentes spectroscopies. La comparaison des spectres expérimentaux avec ceux calculés indique la limitation de ce modèle. Suivant les prescriptions de Gunnarsson et Jepsen, nous avons modifié ce modèle de telle sorte que l'hybridation dépende de la configuration électronique du Ce. Dans ce cas, les spectres calculés par cette méthode reproduisent parfaitement les résultats expérimentaux. Nous présentons ensuite les résultats expérimentaux obtenus sur deux systèmes Ce/Fe(001) et Ce/Pd(001). Dans le système Ce/Fe(001), la croissance du Ce s'effectue couche par couche sur le fer. Un plan de La déposé sur le Ce permet de supprimer la contribution de surface dans le spectre de photoémission et permet alors de montrer que le Ce présente une phase hybridée à l'interface. La fonction spectrale 4f du Ce peut être interprétée dans la limite Kondo du modèle d'Anderson. Dans le système Ce/Pd(001), un composé épitaxié proche de CePd7 est obtenu après recuit. Pour supprimer la contribution de surface, un plan de Pd est déposé sur le composé. Dans ce cas, on peut montrer que le Ce présente une phase possédant une hybridation record. La fonction spectrale des états 4f montre un profil tout à fait inhabituel qu'il est impossible d'expliquer dans la limite Kondo du modèle d'Anderson.

  • Titre traduit

    Growth mode and electronic structure of Ce/transition metal interfaces


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 p.)
  • Annexes : 105 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998NAN10226
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.