Réalisation d'un champ de forces hybride classique/quantique : développement, validation et application à la réactivité enzymatique

par Gérald Monard

Thèse de doctorat en Chimie informatique et théorique

Sous la direction de Jean-Louis Rivail.

Soutenue en 1998

à Nancy 1 .


  • Résumé

    L’étude de la réactivité enzymatique nécessite l'utilisation d'une méthode décrivant finement le comportement des électrons à l'intérieur du site actif d'une enzyme. La mécanique quantique, seule, ne peut répondre à ce problème de par le cout prohibitif des calculs sur de très gros ensembles moléculaires. La mécanique moléculaire, quant à elle, représente assez mal la rupture ou la création de liaisons et est donc mal adaptée a la description de réactions chimiques. Au cours de nos travaux, nous avons participé au développement d'un nouveau formalisme, le champ auto-cohérent local (LCSF), qui permet de représenter quantiquement le fragment réactif d'un macro-système tout en tenant compte, grâce à la mécanique moléculaire, de l'influence de son environnement. Trois objectifs ont été atteints : - tout d'abord nous avons développé un nouveau champ de forces hybride classique/quantique utilisant le formalisme LSCF afin d'être en mesure d'étudier, par optimisation de géométrie ou par dynamique moléculaire, un système réactif macromoléculaire ; - puis nous avons valide le champ auto-cohérent local ainsi que notre champ de forces hybride classique/quantique sur de petits systèmes de référence ; - enfin nous avons décrit quelques exemples d'applications de ces nouvelles méthodes tels que l'étude de la réactivité des Bêta-lactamases de classe A ou encore le transfert de proton a l'intérieur du site actif de la papaïne. Ainsi les travaux effectués lors de ce doctorat montrent toute la puissance d'une approche mixte mêlant la mécanique quantique et la mécanique classique pour déterminer la réactivité enzymatique.

  • Titre traduit

    Realisation of an hybrid classical/quantum force field : development, validation and application to enzymatic reactivity


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (115 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 101 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.