Localisation des elements traces metalliques dans les sols. Application au fonds geochimique naturel

par CHRISTELLE LATRILLE

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Michel Robert.

Soutenue en 1998

à Nancy 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Une reference geochimique en elements traces metalliques (etm) des sols, ou fonds geochimique, est necessaire pour diagnostiquer un etat de contamination. Cette reference evolue a cause des differents transferts d'elements dans les sols. Dans la presente etude, ces transferts sont determines en fonction des caracteres physico-chimiques du milieu. Leur identification a ete etablie par l'investigation des compartiments hotes isoles par des methodes physiques, appliquees en cascades (fractionnement granulometrique et magnetiques) et des examens a des echelles degressives et complementaires (metre au nanometre). L'etablissement de bilans geochimiques a permis d'estimer les changements de compartiments hotes, definis par leur taille et leur nature. Deux types de sol, de pedogenese representative des climats temperes humides, ont ete selectionnes pour cette etude. Il s'agit, d'une part d'un andosol sur lapilli de scories basaltiques caracterise par un processus d'hydrolyse et la neformation de composes organomineraux tres reactifs vis-a-vis du cu et du zn. Ces derniers ayant une faible stabilite conditionnent la mobilite a court terme du cu et du zn dans le sol. Inversement, les mineraux primaires ferriferes et ferromagnesiens (titanomagnetite, olivine, augite) renfermant les elements cr, ni et en partie le zn, sont faiblement alteres et bloquent ainsi ces etm. D'autre part, un luvisol typique sur loess decarbonate est caracterise par l'illuviation d'argile et de fe ainsi que des segregations de fe et mn dues a des variations des conditions d'oxydoreduction du milieu. Ces caracteres determinent les transferts verticaux et lateraux des elements dans le sol. Les composes du fe et du mn, sous forme d'oxyhydroxydes, ont ete identifies comme les porteurs des metaux traces. De part l'association particuliere des oxyhydroxydes de fe et mn avec les phyllosilicates du sol, les etm sont redistribues dans le sol en fonction des changements de compartiments de ces mineraux. Les vecteurs de transport des etm identifies dans ces deux contextes pedologiques, sont caracteristiques des differenciations de chaque type de sol.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 146 P.
  • Annexes : 168 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.